Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

30 septembre 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pascal Bérubé appelle au vote dans Matane-Matapédia

ÉLECTIONS PROVINCIALES 2022

Pascal Bérubé

©Photo Dominique Fortier - L'Avant-Poste

Pascal Bérubé souhaite que les électeurs sortent massivement pour aller voter le 3 octobre prochain.

Même si les projections sont favorables pour une réélection, le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, affirme ne prendre rien pour acquis et en appelle aux citoyens de faire leur devoir le 3 octobre prochain.

« Dans la circonscription, l'importance du choix du député est décisif. Nous avons une campagne particulière avec trois candidats qui n'habitent pas la région. Pour ma part, j'ai fait une vraie campagne sur tout le territoire et j'étais pratiquement seul chaque fois », explique celui qui demande aux électeurs de lui faire confiance à nouveau pour défendre les dossiers du comté.

Ce dernier se dit fier des résultats obtenus, du taux de satisfaction à son égard et de tous les dossiers qu'il a été en mesure de régler en intervenant auprès des différentes instances ou des ministres concernés. Il lance aussi un défi à ses partisans, soit de convaincre deux indécis d'aller voter le 3 octobre.

Du point de vue national, Pascal Bérubé est très heureux de la campagne menée par son chef Paul St-Pierre Plamondon. « Les gens ont pu le découvrir au cours des dernières semaines, mais on aurait pris une semaine de plus. Hier, on a fait salle comble à Sainte-Flavie et on voit les chiffres monter depuis le premier débat des chefs. D'ailleurs, si j'ai refusé de me présenter comme chef du Parti québécois, c'est parce que je savais qu'on avait un excellent candidat en Paul St-Pierre Plamondon. »

Il affirme aussi que tous les efforts seront mis de l'avant pour faire « sortir le vote » lundi prochain. Il entend aussi soutenir ses collègues de l'Est-du-Québec dont Samuel Ouellet dans le comté voisin de Rimouski qu'il aimerait bien voir faire son entrée à l'Assemblée nationale le 4 octobre prochain. « Nous sommes en augmentation mais tout est très volatile. Évidemment, j'aimerais entrer à Québec avec le plus de députés péquistes possible, mais pour y arriver, nos militants doivent aller voter massivement », conclut-il.

À l'heure actuelle, la lutte s'annonce serrée dans plusieurs comtés de l'Est-du-Québec dont Bonaventure, Rimouski et Gaspé, tous des bastions péquistes en 2018. Outre Méganne Perry Mélançon dans Gaspé et Pascal Bérubé dans Matane-Matapédia, les autres comtés sont représentés par des nouveaux venus au PQ à la suite du départ du parti de Sylvain Roy dans Bonaventure et Harold LeBel dans Rimouski. Sur la Côte-Nord, le PQ présente aussi deux nouveaux candidats à la suite des annonces de Martin Ouellet et Lorraine Richard de ne pas solliciter de nouveau mandat.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média