Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 juillet 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Deux Matapédiennes nomades invitées à l’émission Bonsoir bonsoir !

SAYABEC

alyson roussel

©Photo Gracieuseté

: Alyson Roussel et Ariane Corneau animent leurs émissions quotidiennes radiophoniques à bord de leur van.

Toutes deux à la barre d’une station de radio francophone d’Alberta, Alyson Roussel et Ariane Corneau étaient parmi les invités de l’émission Bonsoir bonsoir (Radio-Canada) pour parler de leur mode de vie alternatif.   

Elles en ont fait du chemin depuis leur début comme directrice et animatrice à la station de radio Boréal FM d’Alberta. Adeptes d’aventures, Ariane et Alyson combinent leur passion pour la radio et les voyages depuis bientôt cinq ans. Entre La Matapédia et l’Alberta, les jeunes femmes se plaisent à animer leurs quotidiennes radiophoniques à bord de leur van. Leur vie alternative pique la curiosité de plusieurs, dont l’équipe de l’émission de télévision Bonsoir bonsoir qui s’est entretenue avec le duo matapédien hier soir.

 

Questionnées sur leur cheminement, les deux Matapédiennes ont rapidement abordé leur parcours atypique qui les a amenés à adopter la communauté francophone albertaine du village de Plamondon, dans le Nord de l’Alberta. Rappelons qu’à l’âge de 20 ans, la Sayabécoise Alyson Roussel s’est vu offrir l’opportunité de diriger la station de radio Boréal FM, après y avoir effectué un stage à la fin de ses études collégiales en animation et production radiophonique.

alyson roussel

©Photo Gracieuseté

Jean-Philippe Wauthier a accordé une entrevue télévisée aux Matapédiennes, hier soir.

Pour l’amour du français et de Plamondon

Quelques mois plus tard, son amie et complice de vie, Ariane Corneau, s’est jointe à l’équipe de Boréal FM comme directrice des communications et animatrice de la station de radio communautaire. Ensemble, Ariane et Alyson sont parvenues à sauver une station de radio francophone en difficulté, dans une province anglophone, en contribuant même à son expansion.

« Nous sommes passées d’une station de radio qui allait peut-être disparaitre, à une station qui est en bonne santé et qui compte désormais cinq employés. Dans la dernière année, nos cotes d’écoute ont quadruplé », exprime fièrement la directrice générale de Boréal FM, Alyson Roussel. Notons que les quotidiennes de Boréal FM rejoignent en moyenne 1 400 auditeurs par semaine, alors que la population de Plamondon compte quelque 400 habitants.

Visiblement très attachées à la petite communauté francophone de Plamondon, Ariane et Alyson sont motivées à l’idée d’élargir la portée d’antenne de Boréal FM dans d’autres communautés franco-albertaines. « Il y a des gens qui se sont battus avant nous pour garder ce service en français dans leur communauté. C’était pour nous une opportunité qui avait besoin d’amour […] nous avons amené notre soupçon de créativité et d’ambition. Nous avions de grands rêves pour cette radio-là, mais de la faire rayonner comme cela, on ne pouvait pas espérer mieux », rajoute Ariane Corneau.

La vie sur quatre roues

Mais le sentiment d’appartenance envers leur région natale demeure présent, si bien qu’elles reviennent visiter leurs familles régulièrement, en animant à distance. « On a deux endroit chéris, Plamondon et la Vallée. On essaye de faire connaître et faire valoir nos deux coins de pays dans toute ce qu’on fait », disent-elles.

Alors que la « vanlife » devient de plus en plus populaire, les deux travailleuses nomades n’hésitent pas à promouvoir les modes de vie alternatifs. Bien qu’elles travaillent plus de 50 heures par semaine à bord de leur van, ces dernières parviennent à maintenir un bon équilibre professionnel et personnel, entre le travail et les voyages. « Plus jeune c’était vraiment difficile de s’imaginer avec une vie différente de celle de nos parents. Pas que le mode de vie traditionnel est ennuyeux, mais on avait de la difficulté à voir les opportunités autour de nos nous », explique Ariane. « On souhaite montrer qu’il y a d’autres alternatives que le 9 à 5 », poursuivent-elles. Malgré leur horaire bien chargé, le duo radio continue de sillonner les routes de l’Ouest canadien, en compagnie de leur chat Grigris, en prenant soin de revenir se ressourcer à l’occasion dans la Vallée de La Matapédia.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média