Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 mai 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Accident mortel à Lac-au-Saumon : les conclusions du coroner enfin connues

LAC-AU-SAUMON

lac-au-saumon

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Décriée comme dangereuse, l’intersection des routes 132 et du Lac Pitre fera de nouveau l’objet d’une rencontre entre le ministère des Transports du Québec (MTQ) et les élus locaux.

Les détails de l’accident du 5 août 2021, ayant coûté la vie à trois personnes, ont été rendus publics dernièrement.  

Selon les constatations du coroner, Pierre-Paul Turcotte, 84 ans, était au volant de sa camionnette GMC Sierra en compagnie de son neveu Kaven Turcotte, 37 ans, et de quatre enfants assis sur la banquette arrière. Le conducteur Pierre-Paul Turcotte se trouvait à l’intersection de la route du Lac Pitre et de la route 132 à Lac-au-Saumon vers 10h57 le matin, avant de la traverser en direction de Saint-Alexandre-des-Lacs. Au même moment, un camion 10 roues qui circulait sur la route 132 en direction ouest est entré en collision latérale avec le véhicule GMC Sierra. La camionnette et ses six occupants furent projetés sur une distance de 41 mètres. Le conducteur du poids lourd n’a pas pu éviter l’impact.  

Les conclusions

Le coroner confirme que le décès des deux hommes à bord de la camionnette a été constaté sur les lieux, alors que le petit Nathan Ouellet, âgé de 5 ans, est décédé des suites de multiples fractures et traumatismes à l’hôpital d’Amqui, à 12h31 précisément. Quant aux circonstances de l’accident, le coroner soulève trois scénarios possibles ; monsieur turcotte n’aurait pas effectué son arrêt-stop à l’intersection, il aurait seulement ralenti puisqu’il circulait à 30km/h lors de l’impact ou encore, Pierre-Paul Turcotte aurait possiblement effectué un arrêt-stop complet avant de s’engager dans l’intersection en omettant de céder le passage au camion lourd qui avait priorité sur la route 132.  

Le rapport précise également que la visibilité était bonne le jour de l’accident, que l'asphalte était sec et en bon état et que la densité de la circulation était forte. L’inspection mécanique des deux véhicules impliqués dans l’accident n’a révélé aucune défectuosité ou anomalie contributive au drame.

Le conducteur, Pierre-Paul Turcotte et son passager, Kaven Turcotte, portaient tous deux la ceinture de sécurité, de même que deux enfants assis sur la banquette arrière. Or, le coroner remarque que les deux autres enfants assis au milieu, dont le petit Nathan, étaient soient non attachés ou attachés au moyen d’une seule ceinture de sécurité.

Bien que le rapport n’ait pas permis de cibler certaines recommandations en matière de sécurité routière, une nouvelle rencontre entre le maire de Lac-au-Saumon et le MTQ aura lieu prochainement pour discuter des possibles améliorations à apporter. « Il va y avoir des discussions, la collaboration avec le porte-parole du MTQ, monsieur Berger, est très bonne. […] Le but c’est d’arriver à trouver la meilleure solution pour la sécurité de tout le monde », laisse entendre le maire de Lac-au-Saumon, Gérard Grenier. 

Plusieurs pistes de solutions avaient été proposées lors d’une première rencontre en septembre dernier, à savoir l’ajout de feux de circulation ou même d’un carrefour giratoire à l’intersection. Rappelons que cette intersection cause de nombreux accidents, année après année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média