Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

06 avril 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Le jockey Samuel Fillion s’illustre sur le circuit professionnel nord-américain

SAINT-MOÏSE

samuel fillion

©Photo Gracieuseté

Le jeune jockey moïsien connaît une ascension fulgurante dans le domaine des courses de chevaux.

Natif de Saint-Moïse, Samuel Fillion connait du succès comme jockey professionnel, lui qui a décidé de s’installer en Ontario pour en faire un métier à temps plein. Le jeune prodige de 24 ans a gentiment accepté de s’entretenir avec le journal local, entre ses nombreux déplacements dédiés aux courses de chevaux et aux entraînements.

L’étoile montante chez les jockeys professionnels fait ses débuts sur les pistes de Price, dans La Mitis, où il réalise ses premières courses du circuit régional. « Mon père m’a acheté mon premier cheval quand j’avais 15 ans, je ne dirais pas que c’était inné parce qu’au début j’avais peur des chevaux », admet-il.

Aux dires du jeune Moïsien, la piqure de la compétition s’est présentée vers l’âge de 18 ans, lorsqu’il a découvert ses aptitudes insoupçonnées à piloter des chevaux, plus particulièrement pour les courses sous harnais, sa marque de commerce. « Les chevaux ont tellement de cœur, quand tu es derrière ton cheval, l’adrénaline qu’il te transmet avant et pendant la course, c’est juste un feeling incroyable », poursuit le jockey. Notons que Samuel se spécialise dans la course attelée, aussi appelée course sous harnais, lors de laquelle le cheval tire la petite voiturette pilotée par le conducteur.  

Ascension fulgurante

La progression fulgurante de Samuel Fillion l’amène à atteindre le niveau professionnel à l’âge de 22 ans seulement, où il rafle plusieurs titres sur les pistes de l’hippodrome de Trois-Rivières notamment. Après quelques mois à conjuguer travail et courses de chevaux, Samuel fait le grand saut en déménageant à Toronto peu avant les Fêtes, pour se concentrer davantage sur son métier.

Constamment en déplacement d’un hippodrome à un autre, d’une écurie à une autre pour entraîner les meilleures montures au pays, Samuel a un horaire du temps plutôt chargé. « Le matin, je vais à l’écurie à 7 h pour entraîner des chevaux, après cela c’est la sieste en après-midi parce que je n’ai plus 20 ans [rire] et le soir, je vais courser », explique le jeune athlète en nous donnant un aperçu de son quotidien en Ontario.

 

187 victoires sur le circuit professionnel

Fort de ses 1 286 courses professionnelles en carrière et ses 933 000 $ en gain à la suite de 187 victoires, Samuel Fillion est loin d’avoir terminé son ascension. L’été s’annonce prometteur pour le jockey matapédien puisqu’il devrait tripler le nombre de participations à des courses d’ici les prochains mois. Acquérant de plus en plus de notoriété dans le milieu, le talentueux jockey multiplie les contrats pour piloter les plus prestigieuses montures en Amérique du Nord. « Des gens m’embauchent pour entraîner leur animal et courser avec », lance-t-il.

Plus souvent qu’autrement, Samuel Fillion n’a que quelques minutes pour apprivoiser l’animal avant d’entamer une course. « De base, il faut aimer les chevaux. Il faut aussi avoir un tempérament calme. En course, on est souvent entre 8 à 10 cavaliers sur la piste avec nos chevaux. Il faut être stratégique et être vif d’esprit », précise-t-il en révélant les qualités d’un bon jockey. « Mais il faut aussi bien cerner l'animal, chaque cheval a sa propre personnalité, son esprit », renchérit le cavalier. 

samuel fillion

©Photo Gracieuseté

Samuel Fillion de Saint-Moïse

 « C’est un métier qui est difficile, mais quand les gens voient que tu gagnes des courses, c’est plus facile d’aller chercher leur confiance, et d’aller chercher des contrats », conclut-il en invitant la population à aller encourager les jockeys de la région cet été lors des courses prévues le 24 juillet et le 6 août à Mont-Joli.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média