Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

24 mars 2022

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pas d'avantages peu importe la couleur du comté, votent unanimement les élus de l'Assemblée nationale

MOTION UNANIME

Pascal Bérubé

©Photo Gracieuseté

Pascal Bérubé a déposé la motion à l'Assemblée nationale qui a été accueillie unanimement par tous les députés présents.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a proposé une motion qui a été adoptée à l'unanimité quant à la non-partisannerie dans le traitement des dossiers de circonscriptions, peu importe le parti qui représente ledit comté.

En d'autres mots, les dossiers ne devraient pas être favorisés parce qu'une circonscription est représentée par un député au pouvoir. « Le premier ministre s'est rendu à Longueuil dans le cadre de l'élection partielle. En entrevue, il a laissé sous-entendre qu'il était plus facile pour un député de faire avancer ses dossiers si c'était son parti qui était au pouvoir. C'est inacceptable car le gouvernement du Québec et ses ministères doivent accorder la même attention à toutes les circonscriptions, peu importe l'affiliation politique », exprime Pascal Bérubé.

La réplique est donc venue par le biais d'une motion dans laquelle le député demande que l'Assemblée nationale affirme « qu'il ne saurait être plus difficile pour un député de l'opposition de faire avancer les dossiers de sa communauté que pour un élu du parti formant le gouvernement. »

Par cette motion, Pascal Bérubé est allé chercher l'appui des 93 autres députés et ministres présents lors du dépôt de la motion. « C'est historique en ce sens que la motion condamne toute tentative, par la parole ou des gestes, l'idée que c'est plus avantageux d'être au pouvoir. Ça veut dire que dans la prochaine élection, on n'entendra plus ce genre de discours. Ça va dans le sens de la démocratie où les électeurs votent pour les représentants qui les inspirent le plus. »

D'ailleurs, au cours des dernières années, Pascal Bérubé a maintes fois réitéré que les dossiers de sa circonscription étaient traités de façon aussi équitable que ceux de ses collègues du parti au pouvoir. « J'ai des portes ouvertes partout et je n'ai aucune difficulté à me faire entendre auprès des ministres de la CAQ. Donc l'argument de voter du bon bord vient de prendre le bord. »

On peut penser notamment aux visites des ministres Christian Dubé ou Caroline Proulx qui ont visité des installations stratégiques du comté lors de leur passage en région. « Actuellement, le seul dossier à régler est celui du complexe aquatique et ce n'est pas une question de partisannerie puisque d'autres députés de la CAQ sont dans la même situation », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Pascal Bérubé a aussi répondu au gouvernement en ce qui a trait au chèque de 500 $ qui sera octroyé à tout citoyen québécois ayant un revenu en-dessous de 100 000 $ par année. « Si je suis éligible, je vais en faire don à un organisme de mon comté qui vient en aide à mes concitoyens et j'invite mes collègues, spécialement les députés de la CAQ à en faire autant », conclut-il.

 

Caroline Proulx

©Photo Gracieuseté

Eddy Métivier, maire de Matane en compagnie de Pascal Bérubé et la ministre Caroline Proulx.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média