Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

03 février 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une Matapédienne vient en aide aux sans-abris

AMQUI

guylaine frenette

©Photo Gracieuseté

Il y a deux semaines, Guylaine Frenette d’Amqui a lancé un appel à la générosité qui a été entendu par la population matapédienne.

Pour apporter un peu de réconfort aux sans-abris lors de la dernière vague de froid, Guylaine Frenette d’Amqui a eu l’idée de récolter des vêtements chauds et des produits de soins corporels. Une simple publication Facebook aura permis d’amasser une importante quantité de don matériel, dont une partie a été remise hier à l’organisme « Faim à l’itinérance ».  

À cette période-ci de l’année, nul besoin de rappeler que la vie est difficile pour les milliers de personnes à la rue. D’autant plus que la pandémie a fragilisé leur mode de vie, à commencer par l’interdiction de se rassembler dans les campements, la difficulté accrue d’accéder aux refuges temporaires et aux hébergements d’urgence, et bien d’autres obstacles.

Consciente qu’il s’agit d’une réalité moins courante en région, Guylaine souhaite non seulement offrir du soutien aux sans-abris, mais également déstigmatiser l’itinérance, en invitant la population à faire preuve de bienveillance. « Nous n’avons pas beaucoup de gens en situation d’itinérance ici en région, des gens en situation précaire oui beaucoup, mais personne ne meurt de froid dehors… »

Élan de générosité

Sensible à la misère humaine, Guylaine Frenette s’est liée à cette cause pour la toute première fois à l’hiver 2017, alors qu’elle se joignait au mouvement d’entraide lancé par une amie de Montréal. Puis, le 13 janvier dernier, Guylaine a sollicité l’aide de ses amis Facebook en les invitant à déposer des produits d’hygiène et des vêtements chauds chez elle, dans un bac extérieur, afin de les réacheminer aux sans-abris de la métropole.  

En quelques jours seulement, des centaines de vêtements et de produits ont été amassés. « Chaque jour, j’entendais des gens déposer du matériel dans le bac dehors, même en pleine tempête. Les gens d’ici sont incroyablement généreux », se réjouit la bénévole. « La réponse fut tellement généreuse et instantanée, que je vais poursuivre mon œuvre toute l’année », poursuit-elle en précisant qu’elle communiquera les besoins au fil des saisons via sa page Facebook. Parmi les items essentiels, Guylaine admet que les besoins en produits d’hygiène sont particulièrement élevés tout au long de l’année.

guylaine frenette

©Photo Gracieuseté - Faim à l'itinérance

Les dons amassés par Guylaine en janvier sont arrivés à destination le 2 février dernier.

Partenaires d’envoi recherchés

Pour poursuivre sa mission, Guylaine s’est associée à l’organisme « Faim à l’itinérance », une équipe qui offre et distribue bénévolement des repas nutritifs aux personnes à la rue. Comme prochain défi, la Matapédienne espère trouver de bons samaritains qui pourront l’aider à transporter les dons matériels vers la région métropolitaine de Montréal. Les entreprises de transport sont évidemment invitées à donner un coup de main. Il est aussi possible d’offrir des dons en argent pour défrayer les coûts liés au transport.

« Si c’est possible pour vous de m’aider à acheminer tout le matériel, ça serait vraiment apprécié. Pour ceux qui souhaitent faire un don en argent, je vous donne mes coordonnées, svp faire votre virement au 418-713-4173. Question de votre choix. La réponse secrète est Merci », précise-t-elle sur sa page Facebook. Son objectif : remettre une boîte de dons par mois à l’organisme à but non lucratif.

guylaine frenette

©Photo Gracieuseté - Faim à l'itinérance

Les dons amassés par Guylaine en janvier sont arrivés à destination le 2 février dernier.

« Je me considère vraiment chanceuse d’avoir un toit, de m’endormir au chaud à chaque soir ainsi que de manger mes trois repas par jour. Si je peux aider des personnes en situation précaire, ça va me rendre vraiment heureuse, très heureuse. […] Ensemble on peut faire la différence. » - Guylaine Frenette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média