Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 janvier 2022

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

La MDJ de Val-Brillant mise sur la culture pour limiter le temps d’écran

VAL-BRILLANT

Val-Brillant

©Photo Gracieuseté - Caroline Chicoine

La Maison des jeunes (MDJ) de Val-Brillant a créé, dans son établissement, un petit coin où les jeunes sont invités à jouer de la musique, à lire ou créer, et ce, sans utiliser leur cellulaire. Un défi amical que la coordonnatrice de la MDJ, Caroline Chicoine, lance aux ados qui côtoient l’endroit.    

C’est connu, la surutilisation de l'écran a des effets néfastes sur la santé des jeunes, sur la vue et le sommeil notamment. La pandémie est venue amplifier cette tendance, selon la coordonnatrice au cœur du projet. « J’ai réalisé que le contact avec les jeunes était de plus en plus difficile en raison de l’omniprésence des écrans », explique-elle.

Une pièce sans cellulaire

Puis, elle eut l’idée de créer une pièce sans cellulaire, un défi auquel elle participe également. « On s’est dit, pourquoi ne pas changer nos habitudes, mais sans claquer sur les doigts à personne ? » Ayant remarqué la créativité de certains, Caroline a donné une vocation artistique au local de rangement, devenu la « Salle Desjardins », soit l’un des commanditaires.  

Les jeunes ont même mis la main à la pâte en participant au choix des instruments de musique, de la décoration et des livres entre autres. « Certains ont repris goût à la musique, ils étaient super motivés. Ils ont joué une chanson ensemble pour Noël, ils se sont mis à être super créatifs », lance la Matapédienne au cœur du projet. Officiellement prête depuis les Fêtes, la salle de musique a fait l’objet d’une inauguration aujourd’hui, via un Facebook live.

caroline chicoine

©capture écran

Des guitares, un ukulele, un synthétiseur, un coin lecture et arts plastiques, jeux de société, de quoi tisser des passions communes, selon Caroline. Notons que plusieurs usagers de la maison des jeunes sont d'anciens élèves de l’école primaire de Val-Brillant, la seule à détenir une concentration musique dans La Matapédia. Certes, le mouvement créatif est bien accueilli à la MDJ de Val-Brillant et Caroline Chicoine s’en réjouit. « C’est au moins quelques heures par semaine qu’ils ne passent pas sur leur écran », conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média