Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

12 novembre 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Des animaux de compagnie abandonnés sur un terrain privé

LAC-AU-SAUMON

Shadow et Amour

©Photo Dominique Fortier - L'Avant-Poste

Des propriétaires ont jeté, à plusieurs reprises, leurs animaux vivants dans des conteneurs privés à Lac-au-Saumon.

La co-propriétaire de l'entreprise DVM Construction de Lac-au-Saumon dénonce des gestes de cruauté animale qui surviennent, bien malgré elle, sur son terrain privé.

Marie-Pier a fait la macabre découverte de chatons abandonnés dans un piètre état sur une terre située derrière son entreprise dernièrement. Certains animaux de compagnie auraient été laissés pour mort, alors que d'autres auraient été jetés vivants dans un de ses conteneurs industriels. La jeune entrepreneure a même dû pratiquer quelques manœuvres de réanimation, alors que les petites bêtes luttaient encore pour leur vie. Certaines preuves lui permettent de constater que des chatons ont agonisé plusieurs jours avant son arrivée, mais en vain.

C’est la troisième fois qu’une telle situation se produit dans sa cour qui se trouve où l’ancien Ciné-Parc de Lac-au-Saumon, sur la route 132, déplore-t-elle. La femme d’affaires affirme que les caméras de sécurité installées à proximité des lieux pourraient aider à trouver le ou les coupables. Elle a d'ailleurs renforcé la sécurité en bloquant l'accès au terrain et en rajoutant des caméras. La Sûreté du Québec a également été avisée des cruels faits. Notons qu’un gardien qui abandonne un ou des animaux dans le but de s’en défaire est passible d’un constat d’infraction.

L'animal n'est plus un « bien meuble »

Tristement réputé pour être le champion des abandons d’animaux en Amérique du Nord, le Québec a toutefois amélioré la situation juridique des animaux au cours des dernières années. Les animaux sont considérés légalement comme des êtres doués de sensibilité et non comme des « choses ». Des amendes plus élevées et des peines plus sévères sont donc infligées à ceux qui causent de la détresse à un animal, comme l’abandon ou toute forme de cruauté. Rappelons qu’il existe des ressources pour prendre en charge vos animaux de façon convenable, et non de manière sordide. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média