Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

27 octobre 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Retour sur le débat des aspirants maires d’Amqui

ÉLECTION MUNICIPALE 2021

amqui

©capture écran

Les trois candidats à la mairie d’Amqui ont croisé le fer hier soir dans les locaux de la TVC de La Matapédia.

En vue des élections municipales du 7 novembre prochain, la TVC de la Matapédia, la Chambre de commerce de la MRC de la Matapédia et la Corporation de développement communautaire de la Vallée ont organisé un débat entre les trois candidats à la mairie d’Amqui, afin d’éclairer les électeurs.

C’était soir de débat hier à Amqui alors que Sylvie Blanchette, Jean-Yves Fournier et Normand Boulianne profitaient de cette tribune pour exposer leurs idées sur les enjeux du territoire. Les trois candidats à la mairie ses sont relayés, dans un calme olympien, pendant un peu plus de 75 minutes. 

Changements climatiques

La lutte contre le réchauffement climatique occupe une place de choix dans les priorités électorales de ces trois candidats municipaux. Questionnés à ce sujet par l’animatrice Émilie Boulay-Chouinard, certains candidats ont abordé la question au niveau mondial, alors que d’autres ont saisi l’occasion de proposer des actions concrètes, localement parlant.

« Pour moi les changements climatiques, ce qui est dangereux c’est le déni des gens de dire, ça se passe seulement dans les autres pays. Ici aussi nous avons le problème d’érosion des berges, des pluies plus abondantes, des hivers plus chauds qui font partie des changements climatiques », a affirmé Sylvie Blanchette en rajoutant qu’elle souhaite planter des arbres et travailler avec l’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche (OBVMR) pour mieux gérer les eaux de ruissellement notamment.

Normand Boulianne est allé dans le même sens que son adversaire et collègue conseillère en misant sur la plantation d’arbres, la préservation des espaces verts et l’ajout de bornes de recharge électriques. Monsieur Boulianne a aussi proposé une piste de solution pour la transition vers le « zéro déchet » en encourageant l’ouverture de commerces de produits en vrac à Amqui.

sylvie blanchette

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

L'aspirante mairesse, Sylvie Blanchette,

Développement social et économique

Sans grande surprise, la pénurie de main-d’œuvre est apparue comme un thème phare de cette discussion. Conscients que les prochains mois seront déterminants pour ce qui est de la relance économique post-pandémie, les aspirants maires ont survolé le sujet de façon prudente, en abondant majoritairement dans le même sens.

« Le sujet que nous devons traiter en urgence pour assurer le développement économique et la pérennité de nos entreprises et la pénurie de main-d’œuvre, ça passe par la rétention de nos jeunes, nos nouveaux arrivants, mais surtout par l’immigration. […] Nous devons être prêt à faire preuve d’ouverture d’esprit et à avoir des logements pour les accueillir », a déclaré Normand Boulianne, en faisant référence aux travailleurs étrangers.

L’aspirante mairesse a pour sa part rappelé l’importance de la bonne collaboration entre les 18 municipalités matapédiennes pour vaincre l’enjeu de main-d’œuvre et la bonne santé des entreprises amquiennes. « Amqui a besoin des 17 autres municipalités pour faire vivre ses commerces. » De façon unanime, tous se sont entendus pour dire que la Ville d’Amqui a le potentiel de développer davantage d’activités et d’événements attrayants tant pour la population que les visiteurs.

normand boulianne

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

L'aspirant maire Normand Boulianne

Mobilité et transport

Il a aussi été question de l'offre de services du transport en commun à Amqui. Comme proposition concrète, Normand Boulianne a suggéré de bonifier le service de transport adapté et collectif existant, soit « La Caravelle », en plus d’augmenter l’accessibilité du service de taxi. Il propose alors de créer un partenariat entre la Ville d’Amqui et une entreprise privée de taxi pour engager une ressource à temps-plein.

Ayant visiblement à cœur le qualificatif actif de sa ville, Sylvie Blanchette a misé sur le développement des sentiers pédestres et des pistes cyclables dans son discours. Jean-Yves Fournier souhaiterait quant à lui améliorer la signalisation en ville. Pour visionner le débat capté hier soir par la TVC, veuillez vous rendre sur la page de l'événement Facebook. 

 

jean-yves fournier

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le candidat Jean-Yves Fournier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média