Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 septembre 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Équitation western : une Amquienne rayonne sur la scène provinciale

AMQUI

laura beaulieu

©Photo Gracieuseté

Chef d’équipe de l’Est-du-Québec, Laura Beaulieu s’est de nouveau illustrée à la finale interrégionale d’équitation Western qui s’est tenue à Sorel-Tracy, du 26 au 29 août dernier.

L’Amquienne de 29 ans, Laura Beaulieu, a conclu la saison estivale sur une bonne note en mettant entre autres la main sur une médaille d’or en « Plaisance classique adulte » au Championnat québécois d’équitation West Feria.

Dirigée par Marie-Ève Bérubé et Laura Beaulieu, l’équipe de l’Est-du-Québec s’est mérité la quatrième place au cumulatif de la finale interrégionale d’équitation Western, organisée par Cheval Québec. Les 23 porte-couleurs de la région ont également remporté les trophées de la meilleure amélioration et du meilleur esprit sportif à West Feria, cette même fin de semaine. Quant à la chef d’équipe qui se spécialise en « Performance western », cette dernière est parvenue à grimper sur la plus haute marche du podium et ce, malgré un imprévu.    

« Mon cheval est tombé malade trois jours avant la compétition. Il y a des gentilles personnes qui m’ont prêté leur cheval. Puisque c’est le cavalier qui se qualifie, j’ai pu participer au championnat provincial quand même », raconte la médaillée d’or à l’épreuve « plaisance classique ». Notons qu’en performance western, le duo cavalier-cheval est jugé selon le niveau de dressage et les habiletés techniques de la monture. Laura admet que la « présentation au licou » est l’épreuve qui lui vaut, à elle et sa monture habituelle, le plus haut taux de succès en contexte de compétition. « On atteint toujours le top 3 dans cette épreuve », lance l’athlète en parlant de son cheval Johnny.

« C’est toute ma vie »

Passionnée de chevaux depuis sa tendre enfance, Laura Beaulieu apprend d’abord les rudiments de l’équitation classique avant de se tourner vers l’équitation western, il y a une dizaine d’années. Originaire de Matane, la cavalière matapédienne conjugue avec brio ses horaires de travail et les nombreuses heures qu’elle réserve à l’entraînement de sa monture Johnny, hébergé à l’Écurie GM Performance dans la Mitis. D’ailleurs, elle s’y rend environ trois fois par semaine, le temps d’exercer son fidèle compagnon. 

laura beaulieu

©Photo Gracieuseté

Laura Beaulieu et son cheval Johnny.

« L’été, aussitôt que je suis en congé, je suis à l’écurie. Souvent, je termine un quart de nuit et je pars directement pour une compétition. »

En parfaite symbiose, le duo Laura-Johnny carbure à la performance et au dépassement de soi. Il n’est donc pas étonnant de les voir se démarquer à l’échelle provinciale. « Je lui demande beaucoup d’effort, mais il ne serait pas du genre à aimer rester dans son box à la longueur de semaine. C’est un cheval qui a beaucoup d’énergie, il est vaillant, il aime l’entraînement. » Pour ce qui est de la suite, c’est Johnny qui la déterminera. « Lorsqu’il sera tanné mentalement ou physiquement, ce sera l’âge de la retraite. Le mien n’est pas rendu là », conclut-elle en chérissant l’idée de dresser elle-même un jeune poulain éventuellement.

 

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média