Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 août 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Fin du litige entre la MRC et la Ville d’Amqui

POLITIQUE MUNICIPALE

pierre d'amours

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le litige opposant la MRC à la Ville d’Amqui est maintenant chose du passé.

La Ville d’Amqui et la MRC de La Matapédia ont trouvé un terrain d’entente au sujet des compensations pour les services municipaux du centre administratif de la MRC, qui a pignon sur rue à Amqui.

Au printemps 2020, des malentendus entourant les clauses d’un contrat signé en 2016, entre la MRC et la Ville d’Amqui, ont refait surface. C’est que les deux parties ont interprété différemment l’entente du centre administratif de la MRC. La Ville d’Amqui réclamait un montant annuel de 49 095 $ à la MRC de La Matapédia, considérant qu’il était convenu d’appliquer le règlement de compensation pour les services municipaux. Le budget de la MRC prévoyait plutôt verser 500 $ par année à la Ville d’Amqui pour les services municipaux.

mrc de la matapédia

©Photo gracieuseté

Le centre administratif de la MRC se situe sur la route 132, à Amqui.

pierre d'amours

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le maire Pierre d'Amours.

Entente à l’amiable

Après plusieurs mois de tensions et de discussions, les deux parties sont finalement venues à la conclusion d’une nouvelle entente, négociée lors d’une séance de médiation judiciaire. Homologuée le 30 juillet dernier, l’entente engage la MRC à débourser 26 727 $ annuellement à la Ville d’Amqui, pendant 20 ans, soit l’équivalent de 55 % de la compensation qui lui serait applicable en fonction de sa réglementation.

Le maire de la Ville d’Amqui, Pierre D’Amours, se dit satisfait du dénouement de ce dossier litigieux. « Nous sommes venus à une entente avant d’aller plus loin dans un processus judiciaire, ce qui est une très bonne chose. […] Ce n’était pas le souhait de part et d’autre de poursuivre dans cette voie et d’envenimer davantage la relation entre les deux partenaires que sont la Ville d’Amqui et la MRC », a-t-il exprimé en rajoutant que cette nouvelle entente a été convenue à l’unanimité.

Pour la préfète de la MRC, Chantale Lavoie, la conclusion de ce dossier est un soupir de soulagement. « Nous sommes heureux d’avoir pu en arriver à une telle entente. Il s’agit d’un compromis qui a été négocié de bonne foi de part et d’autre. Nous préférions emprunter ce processus plutôt que d’entreprendre des démarches judiciaires coûteuses et laborieuses. […] »

« Je pense qu’on va pouvoir tourner la page et regarder de façon positive pour la suite des choses », renchérit le maire d’Amqui.

Chantale Lavoie

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Chantale Lavoie, préfet de la MRC.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média