Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 août 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

« L’Amour est dans le pré » souligne ses 10 ans : Nicolas Demers revient sur son expérience

SAYABEC

nicolas demers

©capture écran

Il y a cinq ans, le Sayabécois Nicolas Demers entamait le tournage de la populaire émission « l’Amour est dans le pré».

L’Amour est dans le pré amorce le tournage de sa 10e saison. Pour souligner ses 10 ans, la production a publié une série de portraits de candidats ayant marqué le Québec au cours des dernières saisons. Nous nous sommes entretenu avec le producteur laitier sayabécois, Nicolas Demers, fier représentant matapédien de la saison 4.

Il y a 6 ans, le Québec t’a connu lors de ton passage à l’Amour est dans le pré. As-tu aimé ton expérience télévisuelle ?

En général, c’est une belle expérience que je recommencerais n’importe quand. J’ai appris à me connaître, à savoir ce que je veux et ce que je ne veux pas dans mes relations.

Comment as-tu vécu le fait d'être reconnu par le public ? 

Lui qui a plus vécu les répercussions de cela, c’est mon frère jumeau. (rires) Il reste dans le coin de Trois-Rivières, les gens pensaient que c’était le gars de l’Amour est dans le pré. Ses amis jouaient avec ça aussi.

Quel est le meilleur souvenir ou l’anecdote la plus marquante de ton passage à l’écran ?

J’étais tellement gêné dans l’émission, je faisais attention à tout ce que je disais, je choisissais chaque mot. Mais dans les événements sportifs, c’est vraiment là que j’ai lâché mon fou. Quand on a joué au volleyball j’ai comme sorti de ma zone, j’ai été plus moi-même. 

Des retrouvailles de l’Amour est dans le pré ont eu lieu cet été, qu’est-ce que ça t’a fait de revoir les candidats ?

Ça fait deux ans qu’on fait ça, c’est Denis et Ève qui nous ont invité à une épluchette de blé d’Inde à Neuville. Il y a une belle amitié et une belle camaraderie qui s’est installée entre les candidats de toutes les saisons, c’est bien agréable.

Est-ce qu’on peut s’attendre à te revoir à l’écran ?

On ne sait jamais (rires)

Que souhaites-tu pour ton avenir ?

J’aimerais trouver la bonne fille qui comprend la réalité des agriculteurs. L’agriculture c’est plusieurs heures de travail, un agriculteur ça ne déménage pas facilement malheureusement. Ce n’est pas toujours évident pour un couple.

Quel(s) conseil(s) aimerais-tu donner aux futurs candidats de l’Amour est dans le pré ?

Le plus important, il faut être prêt à le faire pour les bonnes raisons, il faut être honnête et être prêt à accepter la critique, surtout à l’ère des réseaux sociaux. Il faut être fort psychologiquement, car ça peut être déstabilisant parfois. Si quelqu’un est facilement ébranlable, je ne lui conseille pas de participer à l’émission. Ça prend beaucoup d’autodérision. C’est aussi assez exigeant de combiner le travail à la ferme et les heures de tournage. Un conseil, ne dites jamais « C’est pas grave, ils vont couper ça au montage » parce qu’il y a des bonnes chances que ça passe. (rires)

Commentaires

19 août 2021

Rollande Caron

Nicolas a fait une bonne figure et on aimerai sa le revoir rt trouvé la bonne fille,Car on a tous droit au bonheur go go Nicolas xx

19 août 2021

Rollande Caron

Nicolas a fait une bonne figure et on aimerai sa le revoir rt trouvé la bonne fille,Car on a tous droit au bonheur go go Nicolas xx

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média