Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

23 juillet 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Un couple sayabécois enraciné dans sa communauté

SAYABEC

sayabec

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Georgette Boulay et Bermond Roussel assurent la pérennité du Jardin Communautaire de Sayabec.

Votre hebdo local rend hommage aux personnalités inspirantes de la région qui se démarquent dans divers domaines. Comme premier reportage, l’Avant-Poste souligne le dévouement d’un couple matapédien envers le Jardin Communautaire de Sayabec.

Fondé par monsieur Léonard Lefrançois, il y a 40 ans, le jardin communautaire de Sayabec est toujours présent dans le paysage du village et ce, grâce à l’implication bénévole de Georgette Boulay et son mari Bermond Roussel. Menacé de fermeture à l’époque, monsieur Roussel s’est porté volontaire pour entretenir le jardin, 10 ans auparavant. Depuis, monsieur et madame Roussel assurent la pérennité des potagers collectifs.

C’est dans la bonne humeur que Georgette et Bermond veillent au bon fonctionnement de ces vastes espaces verts. Ils ont gentiment accepté de nous rencontrer dans un lieu où il est coutume de les voir chaque jour d’été, soit au jardin communautaire. « Au départ, nous avons commencé avec sept jardins, et aujourd’hui nous en avons 30 », affirme le responsable des potagers.

Bien qu’ils soient fidèles au poste, 7 jours sur 7, les passionnés d’horticulture ne cachent pas l’importante charge de travail que cela implique. « Ça commence au printemps, dès le mois de mai pour travailler la terre et ça se poursuit jusqu’à l’automne, » expliquent-ils en souhaitant une éventuelle relève.

En plus d’assurer l’entretien des lieux, dont l’arrosage des potagers, les jardiniers aguerris prennent plaisir à partager leurs secrets et astuces aux membres. « On me demande souvent des conseils de jardinage, je pense qu’ils me prennent pour Marthe Laverdière », lance la sympathique sayabécoise, en référence à la populaire horticultrice.

sayabec

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Il est possible de réserver son potager en contactant la municipalité ou monsieur Roussel directement.

Parmi leurs meilleures anecdotes, le couple relate quelques péripéties cocasses survenues au jardin communautaire. « Une fois, un monsieur m’a dit, je n’ai pas encore de patate. Il les tondait au passage avec son coupe-herbe », lance monsieur Roussel en ricanant. « On a une madame qui s’est fait un jardin l’année passée, avec des concombres et des citrouilles. Un moment donné, elle s’est ramassée avec un paquet de citrouilles. Son jardin était envahi », relance sa femme.

Ces dernières années, la « Berce sphondyle » a donné du fil à retordre aux généreux citoyens, en se multipliant aux abords des jardins. La lutte contre la plante envahissante, pouvant causer des brulures, s’ajoute à la liste des nombreuses tâches quotidiennes. Reconnus pour leur implication dans divers organismes sayabécois, les jardiniers retraités font vraisemblablement une différence dans leur communauté. « Le bénévolat, ça fait partie de notre ADN, et ça passe le temps », concluent-ils.

Êtes-vous satisfaits du résultat des élections fédérales de lundi dernier?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média