Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 juillet 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Les pompiers de La Matapédia désormais syndiqués

MRC DE LA MATAPÉDIA

pompiers

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le service de sécurité incendie devient le premier département syndiqué de la MRC de La Matapédia.

Les quelque 70 pompiers et pompières de La Matapédia se joignent au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Le service de sécurité incendie de la MRC compte désormais sur l’appui du SCFP pour bonifier ses conditions de travail. « Pour nous, notre syndicalisation c'est une façon de démontrer à notre employeur que nous sommes sérieux, et que nous désirons s'organiser afin d'améliorer nos conditions et par le fait même, inévitablement notre service », affirme un membre de la section locale du Syndicat.

Une solution au manque de relève

Aux prises avec des difficultés de recrutement depuis plusieurs années, le service incendie de la MRC fait appel au SCFP pour renverser la vapeur. « La charge de travail et les risques augmentent. Le découragement se fait sentir parmi ceux qui demeurent. Il faut faire quelque chose pour que cela change et nous sommes d'avis que les conditions de travail et la bonne entente au sein de l'organisation sera le début d'un nouveau chapitre », affirme le coordonnateur du Service de la syndicalisation du SCFP-Québec, Mathieu Dumont.

Rappelons qu’en juin dernier, les casernes de Saint-Vianney et de Saint-Léon-le-Grand ont dû fermer leurs portes, faute d’effectifs. Un minimum de huit pompiers volontaires, prêts à intervenir en tout temps, est nécessaire au maintien d’une caserne. En ce sens, les porte-paroles des pompiers matapédiens sont d’avis qu’une syndicalisation viendra assurer l’avenir du service incendie en région.

« Nous sommes pompiers volontaires, nous n'avons pas d'expertise professionnelle comme possède le Syndicat. Lorsque vient le temps de négocier ou de se représenter face à l'employeur, nous n'avons pas le rapport de force nécessaire. Il n'y a pas de conflits avec notre employeur, mais il est temps qu'on s'organise pour obtenir des conditions de travail qui démontrent un certain respect envers les membres de notre équipe », conclut un représentant local du SCFP.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média