Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 juin 2021

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Le Bar La Grimace met la clé sous la porte

SAYABEC

bar la grimace

©Photo Facebook - bar la grimace

L’unique bar de Sayabec change de vocation.

Après 16 ans d’activités, le Bar La Grimace de Sayabec ferme définitivement ses portes.

Si la crise de la COVID-19 a eu raison de plusieurs commerces, force est d’admettre que la municipalité de Sayabec est loin d’être épargnée. Avec la fermeture imminente de la Banque Nationale de Sayabec, la perte de la Villa Georges Fournier et de deux restaurants, voilà que le bar sayabécois tire également sa révérence. « La pandémie, les règles sanitaires et les périodes trop longues de pauses m’ont essoufflées. J’ai réfléchi et j’arrive à une seule conclusion possible. Je suis fébrile, nostalgique mais, en paix avec cette décision », a déclaré la propriétaire Sonia Bouchard sur sa page Facebook.

Rapidement, des centaines d’internautes ont témoigné leur gratitude envers la sympathique propriétaire, en dépit de la déception qui se faisait ressentir face à la perte du lieu de rassemblement. C’est donc à contre-cœur que Sonia Bouchard tourne la page pour écrire un nouveau chapitre.

« Grâce à vous, la Grimace était et restera un lieu de rencontres, de discussions, de fête! Un lieu où l’on échappait aux tracas du quotidien l’instant d’une soirée. La Grimace est pour moi, un lieu culturel où plusieurs artistes ont eu la chance de se produire et de se faire connaître. Merci à tous et à toutes d’avoir fait de la Grimace, un pilier dans le domaine du divertissement », a-t-elle exprimé sur les réseaux sociaux.

Une nouvelle vocation

Rappelons que plusieurs chansonniers avaient l’habitude de se produire au Bar La Grimace, sans oublier les traditionnelles soirées karaoké et les événements ponctuels tels « Sayabec Toasté » qui attiraient les foules. L’établissement, qui appartenait jadis à la famille Roussy, est ni plus ni moins qu’une boîte à souvenirs pour la population sayabécoise. Plus positivement, Sonia Bouchard affirme que le bâtiment, renfermant plusieurs logements, dévoilera sa nouvelle vocation prochainement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média