Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

13 mars 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des thérapies pour les fumeurs et les joueurs compulsifs au Bas-Saint-Laurent

THÉRAPIES FERMÉES

Montée

©Photo Gracieuseté

Le Centre La Montée est situé en pleine nature à Rivière-Ouelle, dans un environnement tranquille et propice au ressourcement.

L'organisme régional La Montée, qui célèbre ses 50 ans d'existence, propose un modèle unique en région avec des thérapies express pour les fumeurs ainsi que pour les joueurs compulsifs.

La Montée s'occupe également des différentes dépendances, à l'alcool et aux drogues, mais offre des thérapies qui se font rares en région. L'une d'elles est la thérapie fermée express d'une semaine pour les fumeurs qui veulent écraser une fois pour toutes. « La cigarette est probablement la dépendance la plus difficile à se débarrasser. Les fumeurs que nous accueillons sont souvent des gens qui ont tout essayé et qui ne savent plus quoi faire. Ils se disent donc que ce que ça leur prend, c'est un isolement complet. Ce qu'il faut comprendre est que la première semaine est la plus critique puisque c'est là que les symptômes de sevrage physique sont les plus intenses », explique le directeur de l'organisme, Stéphane Picard.

Pendant ce court séjour, les intervenants accompagnent les non-fumeurs en devenir en leur proposant des exercices physiques, des rencontres avec des experts dont des inhalothérapeutes. Il y a également des suivis téléphoniques par la suite et les nouveaux ex-fumeurs sont invités à poursuivre leur suivi via un centre d'abandon du tabagisme.

Le jeu compulsif est aussi un service fort important du côté de La Montée. Au fil des années, beaucoup de joueurs ont migré vers les plateformes en ligne, ce qui a exacerbé la problématique. « Plusieurs casions en ligne n'ont aucune éthique et usent de méthodes pour accrocher les gens et les inciter à dépenser davantage. Lorsque quelqu'un de la région nécessite une thérapie fermée, c'est à La Montée qu'ils sont référés. »

La Montée a vu le jour il y a 50 ans. Au départ, l'organisme portait le nom d'unité Domrémy. On y proposait des soirées de danse et de jeux de cartes sans alcool. Il faut savoir qu'à ce jour, l'alcoolisme demeure la principale raison pour laquelle les gens suivent une thérapie. « Au tournant des années 1990, nous avons commencé à offrir des thérapies à l'interne pour les gens qui sont aux prises avec des problèmes d'alcool et de drogues. Puis vers les années 2000, nous avons intégré le jeu compulsif et le tabagisme », ajoute Stéphane Picard.

Lors d'un séjour à La Montée, les résidents temporaires se retrouvent avec un maximum de six personnes, ce qui rend la tâche et l'approche plus facile puisque les petits groupes favorisent les interventions. La clientèle est mixte. « Ça nous permet de développer un lien de confiance très rapidement. On passe même plus de temps avec eux qu'avec notre famille. Ça fait une grande différence de pouvoir intervenir de façon spécifique. Il faut aussi savoir que les gens qui viennent en thérapie proviennent de tous les milieux. On accueille évidemment des personnes qui proviennent de milieux défavorisés mais aussi des travailleurs qui vivent un mauvais moment. Nous avons déjà accueilli des enseignants, des avocats. Personne n'est à l'abri de vivre un moment plus difficile dans sa vie », conclut Stéphane Picard.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média