Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

26 janvier 2021

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Des assouplissements des règles pour les régions annoncés dès la semaine prochaine

CONFINEMENT

Francois Legault

©Photo Gracieuseté - Émilie Nadeau

François Legault annoncera des assouplissements pour les régions dès la semaine prochaine.

Si le nombre de nouveaux cas d'infection à la COVID-19 continue d'être proche de zéro, le gouvernement provincial annoncera un relâchement des règles sanitaires actuellement en vigueur mur-à-mur à travers le Québec.

La semaine prochaine, des assouplissements seront annoncées dans certaines régions du Québec. « Ce qu'on vit dans le grand Montréal est très différent de ce qu'on vit en région. Ce relâchement sera en vigueur dès le 8 février », a lancé le premier ministre du Québec, François Legault.

Cette annonce fait écho aux doléances des élus des municipalités et des députés de l'Est-du-Québec qui demandaient un retour aux paliers de couleur. Dans certaines régions comme la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord, le nombre de cas oscille entre aucun et moins de cinq par jour. Considérant cette réalité, plusieurs élus, dont le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, demandait à ce que les régions dont la situation épidémiologique était sous contrôle puissent bénéficier d'un assouplissement des règles sanitaires.

Le premier ministre explique que l'équilibre entre le déconfinement et le maintien des mesures est étudié scrupuleusement afin d'éviter que le virus reprenne du gallon. À cet effet, François Legault confirme que les discussions avec la santé publique se poursuivent et que des assouplissements pourraient s'effectuer également dans les différents magasins. « Par exemple, je peux comprendre que c'est essentiel pour une famille de pouvoir se procurer des habits de neige pour les enfants », illustre-t-il.

Publicité

Défiler pour continuer

Finalement, le sujet des déplacements interrégionaux a été abordé. La question a été posée à savoir si on envisageait revenir à des contrôles routiers pour éviter des vagues de déplacements vers les régions où les cas sont moins élevés. À cet effet, le Dr Horacio Arruda a rappelé qu'il en va de la responsabilité de tous d'éviter d'amener le virus dans une autre région. Toutefois, sans fermer la porte complètement, le premier ministre a indiqué que les policiers ont déjà beaucoup de travail pour empêcher les rassemblements et faire respecter le couvre-feu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média