Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

20 janvier 2021

Chirurgie plastique : quand y avoir recours ?

sandra deposit

La chirurgie plastique est une spécialité chirurgicale qui consiste à remodeler une partie du corps. Mais quand faut-il réellement avoir recours à cette pratique ? Nous vous disons tout ce qu’il y a à savoir à ce sujet.

Quand faire une chirurgie plastique ?

La chirurgie plastique est utilisée le plus souvent pour résoudre un problème d’ordre esthétique. Votre nez vous paraît un peu trop large et vous souhaitez corriger ce « défaut » pour être plus beau? Ou avez-vous plutôt besoin de vous débarrasser de quelques kilos en trop ? Quelle que soit votre demande, il vous suffit d’appeler une chirurgienne plastique pour une consultation.

La chirurgie plastique peut également être pratiquée chez l’enfant afin de corriger une malformation comme un bec-de-lièvre, une paralysie faciale ou des malformations congénitales de la paroi thoracique.  

Mais il n’y a pas que l’apparence qui compte. On peut aussi faire appel à un chirurgien plastique pour des opérations plus importantes. Grâce à la microchirurgie, ce dernier peut par exemple réparer des vaisseaux et des nerfs. À titre d’information, il s’agit d’une technique chirurgicale qui utilise des microscopes et des instruments fins et délicats.

Enfin, il est possible de réparer des mains et des jambes cassées chez les patients victimes d’un accident.

Les dangers de la chirurgie plastique                                                       

Si la chirurgie plastique fait des miracles, elle présente également quelques dangers qu’il ne faut pas négliger. D’ailleurs, comme on le dit souvent, le « risque zéro » n’existe pas en chirurgie.

Premièrement, un accident d’anesthésie n’est pas à exclure. En effet, selon le type d’anesthésie et l’état du patient, ce dernier peut avoir une réaction allergique. Cela peut aller d’une simple éruption cutanée au décès.

Deuxièmement, il est aussi possible de faire une hémorragie pendant l’opération. Et si celle-ci n’est pas maîtrisée, elle peut être fatale.

Troisièmement, il y a les contaminations microbiennes pendant ou après l’opération. Eh oui, cela peut arriver malgré l’utilisation des antibiotiques. Dans les prochaines heures qui suivent l’acte, il faut donc être prudent et consulter au moindre symptôme (fièvre, rougeur, …).

Quatrièmement, la cicatrisation ne se déroule pas toujours comme prévu. En effet, certains patients souffrent d’une cicatrisation hypertrophique due à la production d’une trop grande quantité de tissus. Il faut alors attendre plusieurs mois (18 mois au maximum) avant que les tissus ne s’aplatissent.

Enfin, il ne faut pas oublier les désagréments liés à la fabrication et la composition des implants. Le patient peut alors avoir une infection, une allergie, une rupture, une migration, un déplacement ou une induration.

En somme, la  chirurgie plastique permet de guérir certaines maladies et de se sentir bien dans son corps. Si vous en avez réellement besoin, veillez simplement à prendre toutes les précautions pour limiter les risques. 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média