Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 novembre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Laval Morin marque de nouveau l’histoire de La Matapédia

ÉDUCATION

laval morin

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

C’est dans les bureaux d’Alliance 9000 que monsieur Laval Morin a dévoilé les grandes lignes de son nouveau recueil.

L’un des grands bâtisseurs de la région, Laval Morin, a offert un important legs à la Société d’histoire et de généalogie de La Matapédia, soit un document relatant ses réalisations dans le domaine de l’éducation.

Bien qu’il soit retraité depuis quelques années déjà, l’ancien directeur général de la Commission scolaire Vallée-de-la-Matapédia (CSVM) n’a rien perdu de sa détermination à concrétiser ses idées de grandeur. Jeudi dernier, Laval Morin a dévoilé le fruit de plusieurs mois de travail, soit un recueil renfermant ses 30 années de service au sein de la CSVM.

Un héritage durable

Ce recueil retrace d’ailleurs l’historique des plus grandes réalisations de l’homme à qui l’on doit la création du Centre Formation en foresterie de l’Est-du-Québec, la mise en place de l’entreprise Alliance 9000, du cégep d’Amqui et du SEREX notamment. La Ville d’Amqui a tenu à souligner le lancement de cet important legs intitulé Mon devoir de mémoire.

« Tout a commencé par une petite demande de 4 à 6 pages qui décriraient le parcours de monsieur Morin à la CSVM, mais ça a fini en 90 pages », a lancé Pierre D’Amours, le maire d’Amqui, en déclenchant les rires. « J’ai commencé par écrire une page qui disait qu’il me faisait plaisir de léguer les documents à la société d’histoire. Après une page, deux pages, trois pages, je me suis énervé un peu avec la complicité de d’autres, cela donne un recueil », explique le principal concerné.

En plus d’avoir marqué la région par ses nombreux projets, Laval Morin laisse un nouveau legs durable dans la communauté matapédienne. « Ce que je lègue à la Société d’histoire, c’est le travail qui a été accompli par les gens dans les écoles. […] Quand je fouille dans mes archives et que je relis ces documents-là, vous ne pouvez pas imaginer la fierté que j’éprouve quand je revois tout le travail qui se faisait dans les écoles par les cadres, les directions, les enseignants, les gens qui sont dans l’action. Moi, j’ai toujours eu la chance d’être le reflet du travail qui s’est accompli dans ces écoles et ces centres-là », a-t-il déclaré dans son discours jeudi dernier.

René Pelletier, le président de la Société d’histoire et de généalogie de La Matapédia, se réjouit d’un tel héritage laissé par monsieur Morin. « Son amour pour sa région ne s’est jamais démenti et son engagement de tous les instants envers la mission éducative de la CSVM, mission qu’il voyait d’ailleurs comme une contribution au développement socio-économique des communautés aussi bien que des individus, est à l’origine de nombreux projets et initiatives qui ont marqué l’histoire de notre région, y compris bien sûr celle de la ville d’Amqui. »

Laval : un homme humble et loyal

Lors de son discours, l’homme honoré a pris soin de remercier sa femme, sa famille, mais également ses anciens collègues, sans qui il n’aurait pu accomplir tous ces projets selon lui. « Je n’ai pas toujours été le premier à initier les projets et je tiens à rappeler qu’Alliance 9000, c’est un projet issu des enseignants de l’école Ste-Ursule, avec la complicité de plein de monde. J’ai eu la chance de travailler avec des gens compétents, des gens dévoués. » Ce dernier n’a pas peur d’exprimer la gratitude qu’il ressent en repensant à son parcours.

« J’ai eu la chance dans ma carrière, d’œuvrer dans un milieu éducatif ouvert et stimulant et je dois vous avouer qu’il y avait beaucoup d’espace pour l’imagination et la créativité. Je n’avais pas l’impression d’avoir des barrières », a-t-il conclu.

Rappelons que monsieur Laval Morin a reçu, en juin 2019, la Médaille de l’Assemblée nationale pour son importante contribution dans le développement de La Matapédia.

laval morin

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

(De gauche à droite) Le maire d’Amqui, Pierre D’Amours, Laval Morin, René Pelletier de la Société d’histoire ainsi que le directeur général d’Alliance 9000, Antonin Michaud.

Commentaires

11 novembre 2020

Jocelyne Lepage

Bravo M.Morin. Vous faites parti des Grands. Je suis née à Causapscal, habite à Rimouski et suis très fière de lire cet article sur votre implication et réussite. Longue vie!

11 novembre 2020

Marc Yvan Beaulieu

Bravo Laval!

11 novembre 2020

Marielle Viens

Bravo M Morin, professeure à la retraite mais toujours professeure de cœur, nous avons besoin de gens comme vous. Merci aux gens de projets pour faire avancer nos milieux.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média