Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 novembre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Un cas de COVID-19 à la polyvalente d’Amqui

COVID-19

polyvalente amqui

©Photo archives - l'Avant-Poste

Une classe complète a été retirée de l’école pendant 14 jours.

Une personne fréquentant l’école secondaire Armand Saint-Onge a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19. Une cinquantaine de personnes ont été placées en isolement par mesure préventive.

Vendredi dernier, un élève a reçu un diagnostic de COVID-19. Une série de mesures ont immédiatement été enclenchées par la Commission scolaire des Monts-et-Marées en collaboration avec les responsables régionaux de santé publique.

C'est à ce moment que l'enquête épidémiologique a été lancée par le Centre Intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent. Les personnes présentant un risque d’infection élevé ont été contactées pour se soumettre à un test de dépistage.

« Une cinquantaine de personnes ont été contactées par le CISSS dans le cadre de cette enquête. Toutes les personnes qui étaient jugées à risque ont été testées et cela s’est avéré négatif », confirme le directeur général du Centre de services scolaire des Monts-et-Marées, Alexandre Marion.

Fermeture d’une classe

Comme le veut le protocole, la personne infectée au coronavirus a rapidement été retirée de l’établissement scolaire. Les autres élèves de sa classe ont aussi été placés en isolement. « Le groupe est maintenu à la maison pour une période de 14 jours », affirme le directeur général de la commission scolaire. Les élèves pourront néanmoins bénéficier d’un service d’enseignement à distance. Jusqu’à présent, le retour des activités pédagogiques en présentiel serait prévu le 12 novembre. Les personnes considérées à risque faible pourront continuer de fréquenter l’école, mais elles devront rester à l’affût des symptômes pour les deux prochaines semaines.  

Un protocole efficace

Fort heureusement, les mesures mises en place ont porté fruit puisqu’aucun autre cas n’a été enregistré dans ce même établissement scolaire de la Vallée. Le porte-parole du Centre de services scolaire des Monts-et-Marées se réjouit d’un tel constat.

« On se compte bien chanceux. On le voit que les mesures fonctionnent. S’il n’y a pas de contamination, c’est parce qu’on fait attention à nos distances, on porte le masque, on tousse dans notre coude et on se lave les mains. On fait attention au nombre de personnes qu’on rassemble dans la même pièce », conclut Alexandre Marion.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média