Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

16 octobre 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Une Halloween à deux mètres et Noël en petits groupes prévient le gouvernement

COVID-19

François Legault

©Photo gracieuseté - Émilie Nadeau - L'Avant-Poste

Le premier ministre du Québec, François Legault a donné ses directives pour l'Halloween.

Le gouvernement de François Legault s'est positionné sur l'Halloween et a ouvert la porte sur comment se dérouleront les Fêtes de fin d'année.

Tout d'abord, le premier ministre François Legault a indiqué qu'il serait possible de faire la cueillette de bonbons dans les rues, mais à certaines conditions. « Il y a des consignes et des conditions mais on va pouvoir permettre aux enfants de passer l'Halloween. Mais on ne pourra pas passer l'Halloween avec d'autres personnes que celles qui habitent avec nous. »

Deuxième consigne; on demande aux donneurs de friandises de préparer des petits sacs et de les placer dans un bol à l'extérieur de la maison où les enfants pourront se servir, idéalement sans toucher les autres sacs. « C'est pas idéal mais les jeunes vont pouvoir se déguiser, se promener dans les rues du Québec et ramasser des bonbons. Mais c'est seulement pour les enfants. Pas de party d'Halloween pour les adultes. »

Finalement, on demande aux enfants de ne pas entrer dans les maisons, de respecter la consigne du deux mètres et de se laver les mains régulièrement. On recommande aussi de limiter la collecte de friandises au quartier où l'on habite, Dans tous les cas, il est avisé de s'informer sur les règlements municipaux mis en place entourant l'Halloween.

Publicité

Défiler pour continuer

Quant aux réjouissances du temps des Fêtes, tout indique qu'elles seront assombries par les mesures sanitaires. « Ça serait pas le fun pour les Québécois si on ne pouvait pas voir nos familles et nos amis. Quelle forme ça prendra? Il est trop tôt pour le dire. Est-ce que ça sera des groupes de six ou des groupes de dix? Toutefois, quelque chose qu'on peut déjà dire est qu'il faudra oublier les gros partys de Noël avec 100 ou 200 personnes. »

Le premier ministre a aussi mentionné qu'il faudra probablement aussi oublier les partys de bureau. « On a un gros défi devant nous. C'est une pandémie mondiale. Il faut poursuivre nos efforts, limiter les contacts pour sauver des vies, garder nos enfants dans les écoles et pour sauver notre réseau de la santé. Et j'ajouterais une quatrième raison: pour mettre toutes les chances de notre côté de pouvoir fêter Noël avec nos amis et nos familles. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média