Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

08 octobre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Pascal Bérubé s’attaquera à la relance économique de La Matapédia

Bilan de mi-mandat

pascal bérubé

©Crédit photo : Jacques Boissinot

Le député et chef intérimaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, travaille en collaboration avec le gouvernement Legault.

BILAN. Deux années se sont écoulées depuis l’élection du député Pascal Bérubé dans la circonscription de Matane-Matapédia. La personnalité politique, qui endosse également le rôle de chef intérimaire du Parti Québécois, se dit satisfait de sa première moitié de mandat dans La Matapédia.

Élu pour la troisième fois dans son comté, le député péquiste se réjouit de la quantité de dossiers réglés lors des deux dernières années. Parmi ses bons coups, Pascal Bérubé classe en tête de liste la concrétisation des 60 nouvelles places en Centre de la petite enfance (CPE) dans la Vallée.

« C’est vraiment important pour moi que ce projet ait pu se réaliser. Je nommerais celle-ci parce qu’on parle d’avenir et de soutien aux familles, mais je pourrais en nommer plusieurs autres en termes d’infrastructures qui sont aussi importantes pour chacune des communautés », révèle-t-il.

Rappelons que 39 places en CPE avaient été annoncées par Pascal Bérubé en 2013, alors qu'il agissait comme député ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent sous le règne du Gouvernement Pauline Marois. « Le projet avait été bloqué par les Libéraux », explique le député.

Un député occupé mais présent

Au travers ses allers-retours entre sa circonscription et l'hôtel du Parlement, Bérubé démontre la même dévotion qu'en début de carrière envers la communauté matapédienne. « Il y a tout ce qui n’est pas visible, comme la qualité du soutien aux citoyens, ce qu’on fait à notre bureau d’Amqui pour l’ensemble de La Matapédia », admet-il en soulignant le travail acharné de son conseiller politique, Marc-Olivier Caron.

Le politicien peut se targuer d’avoir contribué à la réalisation d’une vingtaine de projets dans la Vallée et ce, en deux ans. On peut notamment penser aux 14 millions de dollars investis dans le développement de l’usine Bois CFM, à la reconstruction du pont de Lac-au-Saumon (5,3 M$), à la mise à niveau des infrastructures du SEREX (1,7 M$), ou même à la refonte de la passerelle Matamajaw de Causapscal.

Pascal Bérubé ne cache pas que ses bonnes relations avec le gouvernement Legault et les ministres facilitent l’avancement des dossiers en région. « J’entretiens une excellente relation avec les ministres et le premier ministre, ce qui fait en sorte que chaque fois que j’ai besoin de soutien, d’information ou d’appui, les ministres me répondent très rapidement », exprime l’homme politique en soulignant son excellente collaboration avec la Coalition Avenir Québec (CAQ).

Relance économique pour La Matapédia

Le contexte de pandémie a vraisemblablement fragilisé l’économie québécoise. La Matapédia n’y fait pas exception. Le chef intérimaire du Parti québécois est à préparer une relance avec l’aide de certains acteurs du monde municipal matapédien.

« J’ai demandé cet été à la préfet de la MRC et au maire de la Ville d’Amqui de dresser une liste des dossiers pour la relance économique, comme on a fait dans La Matanie. On doit s’entendre sur la liste prioritaire dans La Matapédia, donc ce sera pour la deuxième moitié du mandat », conclut-il en avouant vouloir se pencher sur l’attractivité du territoire et l’amélioration du modèle d’affaires touristique de la région. Pour ce qui est des services de soins de santé, Bérubé entend aussi militer pour réduire les déplacements obligés des Matapédiens vers Rimouski, tout en maintenant un maximum de soins spécialisés du côté d’Amqui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média