Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

06 octobre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

700 km de kayak pour un jeune amquien

PLEIN AIR

ariel valade

©Photo Gracieuseté - Magalie Massey

Âgé de seulement 20 ans, Ariel Valade affrontera vents et marées dans le cadre d’un défi de kayak extrême.

Ariel Valade s’apprête à traverser le fleuve Saint-Laurent en compagnie d’un ami kayakiste. Le duo amorcera son départ le 15 octobre prochain, du côté du Saguenay, en culminant vers le Rocher Percé.

Il s’agit d’un premier long périple en kayak pour l’Amquien Ariel Valade et son acolyte, Billy Guénette. Comme plusieurs, la période de confinement s’est avérée déterminante pour ces deux vingtenaires en quête de nouveaux défis.

« On aime ça les expéditions, ça fait longtemps qu’on veut faire un projet comme ça. J’avais le goût d’aller dans les Alpes au début, mais étant donné la situation actuelle, on a décidé de partir en kayak ici vu que c’est plus accessible en ce moment », précise Ariel Valade.

Le duo entamera son départ le jeudi 15 octobre à La Baie, dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Ces derniers traverseront le fleuve entre Les Escoumins et Trois-Pistoles, en longeant la Côte-Nord pour se rendre jusqu’au Rocher Percé en Gaspésie.

À la merci de la météo

Tous deux dotés d’une formation de guide d’aventure, Ariel et Billy partent assurément avec une longueur d’avance. Les habitués de plein air pagaieront ainsi pendant une trentaine de jours contre vents et marées. « Au niveau des distances on s’est fixé un objectif de 30 km par jour, je pense que c’est très faisable. Mais ça va vraiment dépendre de la météo, des vents surtout », indique Ariel Valade en admettant la possibilité de retarder la traversée en cas de blessure ou de fatigue notamment.

En autonomie complète

Les jeunes aventuriers transporteront tout le matériel de subsistance à bord des embarcations. Leur itinéraire prévoit déjà quelques arrêts sur les berges pour reprendre des forces. D’ici là, Ariel et Billy doivent préparer une très grande quantité de provisions afin de s’auto-suffire tout au long du voyage.

Les préparatifs vont bon train selon Ariel Valade. « Le plus long c’est de tout préparer la nourriture », admet-il. « Au moins une fois par semaine je vais faire du kayak. On est sortis dernièrement dans l’Anse-Saint-Jean dans les gros vents pour tester nos capacités. » 

ariel valade

©Photo Gracieuseté - Magalie Massey

Billy Guénette et Ariel Valade sont sur le point de relever un défi de taille.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média