Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 octobre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

L’artiste Berubey s’installe dans les Ateliers Normand Turcotte

SAINT-NOËL

Simon Bérubé

©Collection Assemblée nationale - Roch Théroux

L’artiste matapédien Simon Bérubé exploitera plus sérieusement son univers créatif ralliant principalement la peinture et l'ébénisterie.

Le 11 septembre dernier, l’artiste forestier « Berubey » a pris possession de l’ancienne entreprise Normand Turcotte de Saint-Noël pour en faire son atelier de création et ultimement, une galerie d’art renfermant une boutique.

Les ateliers de transformation du bois, Normand Turcotte, reprennent vie grâce à l’initiative d’un jeune entrepreneur et artiste de chez nous. Simon Bérubé, alias « Berubey », vient de faire l’acquisition du bâtiment patrimonial matapédien, inoccupé depuis une dizaine d’années. Pour Berubey, il s’agit de l’occasion rêvée de professionnaliser sa production d’œuvres d’art en plus de participer au développement économique et culturel du territoire.

Ce dernier convoitait un lieu de création permanent qui lui permettrait de rallier l’artisanat à l’univers industriel. « Je veux continuer de mélanger l’art et la nature, mais là je vais pouvoir élargir ma gamme de produits. Je vais viser plus large que les beaux-arts, je vais aller dans l’art déco et les loisirs créatifs », précise-t-il.

atelier normand turcotte

©Photo Gracieuseté

Le bâtiment commercial a hébergé les Ateliers Normand Turcotte et frère pendant plus de 50 ans.

L’artiste forestier originaire de Saint-Moïse a déjà amorcé le déménagement de ses outils de travail dans l’ancienne « Shop à Normand ». Le trentenaire a même l’intention de réutiliser la plupart des équipements abandonnés dans la poussière. Le nouveau propriétaire des lieux compte également reprendre les mêmes activités commerciales qui ont fait la renommée de l’endroit, tels que le planage de bois d’œuvre et de planches de finition. L’établissement conservera alors sa vocation initiale.

atelier normand turcotte

©Photo archives - l'Avant-Poste

Un futur centre d’art

Berubey souhaite faire de sa nouvelle acquisition un véritable lieu de créations uniques dans l’ouest de la Vallée. « Ce que je veux, c’est de faire un lieu de rassemblement culturel, et peut-être de faire découvrir aux gens de la région d’autres artistes aussi. Je n’exclus pas la possibilité de collaborer avec des artistes qui sont dans le même créneau que moi. »

Rappelons que Berubey réalise des œuvres d’art à partir de matériaux récupérés sur ses terres agricoles. « Concrètement, les planches que je me fais artisanalement présentement et qui me servent de canevas, je pourrais en faire pour d’autres artistes ou même pour fournir une grande chaîne de magasin », explique-t-il.

Malgré ses idées de grandeur, l’artiste multidisciplinaire prendra le temps de bien préparer le lancement de son nouveau projet. Simon Bérubé admet attendre un contexte social plus favorable pour ouvrir ses portes officiellement. L’inauguration pourrait toutefois avoir lieu l’été prochain.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média