Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 septembre 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Les Saumonois n’auront plus à acheter de l’eau embouteillée

LAC-AU-SAUMON

eau potable

©Photo archives - l'Avant-Poste

Les résidents du « parc des roulottes » pourront enfin consommer l’eau du robinet sans crainte.

Les quelque 80 citoyens du parc Parent ne seront plus condamnés à boire de l’eau embouteillée puisque le nouveau réseau d’eau potable sera effectif à compter du 1er octobre.

Privés d’eau potable depuis près de 18 ans, les Saumonois qui vivent de l’autre côté du village pourront enfin consommer l’eau du robinet sans la faire bouillir préalablement. C’est un puit souterrain, situé tout près de la rue des Pins, qui alimentera les quelque 35 résidences du secteur.

« La tuyauterie a été refait au complet cet été dans toutes les rues du parc des maisons mobiles. Toute la structure nécessaire pour le traitement de l’eau est en train d’être installée dans le bâtiment », précise la directrice générale de la municipalité, Karine D’Ostie, en faisant référence au nouveau système de chloration.

 

parc parent

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le parc des roulottes de Lac-au-Saumon se situe de l'autre côté du village.

Le branchement des maisons au nouveau réseau d’eau potable débutera dès le premier octobre et s’échelonnera jusqu’en novembre, selon les informations de la directrice générale. « Les gens vont avoir jusqu’à la fin du mois d’octobre pour se brancher sur le réseau. Les gens peuvent déjà commencer à installer leur tuyauterie extérieure, mais ils ne peuvent pas se connecter sur le nouveau réseau avant le début octobre », explique-t-elle.

Rappelons que les citoyens concernés doivent assumer une partie des travaux en payant notamment leurs propres tuyaux de branchement, des frais pouvant s’élever jusqu’à 2 000 $ pour certains. « Ils doivent payer leurs installations respectives, de la rue jusqu’à leur maison ça leur appartient », révèle la directrice générale du village. La municipalité s’engage toutefois à accommoder ses citoyens. « La municipalité essaye d’être aidante autant que possible en collaborant avec eux pour trouver des produits de bonne qualité à moindre coût », rassure Karine D’Ostie.

Évalué à 2 millions de dollars, ce projet de raccordement pourrait éventuellement se traduire en augmentation des taxes pour les Saumonois. « Tant que je n’ai pas terminé mes travaux, je ne connais pas exactement mes coûts. On a parfois des dépassements ou des crédits, ça joue beaucoup dans l’argent.  Mais on travaille vraiment fort pour que ce soit le moins cher possible », conclut la porte-parole de la municipalité.  

Publicité

Défiler pour continuer

Un répit pour l’environnement

Force est de constater que l’absence d’eau potable au parc Parent aura occasionné des conséquences désastreuses sur l’environnement. Rappelons qu’une centaine d’habitants ont dû se procurer une quantité astronomique d’eau embouteillée sur une base quotidienne pendant près de 20 ans, générant ainsi plusieurs milliers de contenants de plastique dans l’environnement.

Pendant ce temps, la municipalité devait se soumettre à plusieurs normes et lois environnementales décrétées par le gouvernement, ce qui aura eu pour effet de ralentir le processus à maintes reprises. Une famille du parc Parent estime avoir déboursé quelque 6 000 $ en 16 ans pour l’achat d’eau embouteillée. Une somme colossale considérant que l’eau potable est une ressource naturelle faisant l’objet d’un service public.

D’ailleurs, la municipalité de Lac-au-Saumon est toujours à la recherche d’une source permanente d’approvisionnement en eau pour les résidences du village. Karine D’Ostie confirme que les études et les analyses se poursuivent parallèlement au projet du parc Parent.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média