Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 août 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Ghislaine Boulianne-Paquet passe le flambeau

HOCKEY VALLÉE

Ghislaine B Paquet

©Photo archives - l'Avant-Poste

La présidente du hockey mineur de la Vallée annonce sa retraite.

Après trois décennies d’implication bénévole dans la Vallée, la reine du hockey se retire graduellement de ses fonctions de présidente en laissant place à la relève.  

La grande dame du hockey matapédien tire sa révérence après 35 ans de bénévolat et de dévouement pour les jeunes sportifs. Ghislaine Boulianne-Paquet cède alors la présidence du hockey mineur, en tenant toutefois le gouvernail du programme double lettre pour quelque temps encore. « Après mûre réflexion, j’ai décidé de passer le flambeau à quelqu’un d’autre. Je pense que c’est le bon moment, je n’ai plus 20 ans et nous avons de la belle relève », affirme la dame de 75 ans. L’identité de la nouvelle personne sera d’ailleurs dévoilée prochainement.

Une femme d’exception

Son amour pour le sport national ne date pas d’hier, puisque Ghislaine a toujours encouragé ses frères dans les gradins. C’est toutefois en 1985 qu’elle entre de plein pied dans l’univers du hockey matapédien, lorsque ses fils Gaétan et François Paquet entament leur carrière. « J’ai commencé à m’impliquer à cause de mes enfants. Chez nous du hockey, on en mangeait, on avait ça dans le sang. Ça s’est fait naturellement, puis je n’ai jamais lâché mon implication par la suite », explique-t-elle.

La mère de cinq enfants arrivait à conjuguer la vie familiale sur une ferme et son bénévolat au hockey. « C’était 12 mois par année, c’était comme un emploi à temps-plein. J’étais toujours là, la semaine c’était la planification et les réunions, puis sur fin de semaine, j’étais là pour accueillir nos jeunes. Je faisais du recrutement en plus de ça, ça m’a toujours gardé bien occupée », admet-elle. La dame au grand cœur ne s’en tenait pas qu’à veiller au bon fonctionnement de l’organisation, elle s’est toujours assurée de répandre du bonheur sur son passage.

De nombreux enfants se sont d’ailleurs initiés au sport grâce à madame Boulianne-Paquet. « Je ramassais des équipements pour les offrir à des familles moins fortunées, pour permettre à ces jeunes de jouer au hockey eux aussi », exprime celle qui s’est fait un devoir de minimiser, autant que possible, les frais d’inscriptions, année après année.

C’est avec le sentiment du devoir accompli que la septuagénaire prend sa retraite, bien méritée, du hockey. « Je dois l’admettre, j’ai été chanceuse, j’ai toujours été bien entourée de bons entraineurs, de bénévoles et d’organismes en or. En plus, nos petits joueurs ont toujours bien figuré, c’est une belle fierté. »

Petit train va loin

Au cours de ses nombreuses années d’implication, Ghislaine Boulianne-Paquet a réalisé une foule d’accomplissements d’envergure. On ne peut passer sous le silence son intronisation au Temple de la renommée du hockey bas-laurentien. Le travail acharné de cette dernière lui aura également valu la Médaille de l’Assemblée nationale en 2011. En 2013, madame Boulianne-Paquet est parvenue à remporter le concours national « Kraft, le hockey continue » en décrochant une bourse de 100 000$ pour les associations de hockey mineur de sa région.

« On a toujours réussi à garder un bon bassin de joueurs, malgré un petit territoire. On a eu des belles vedettes, on a des bons joueurs de hockey qui sont passés par nos clubs », dit-elle fièrement en prenant soin de souligner les six Coupes Dodge qui ont été rapportées en sol matapédien au cours de son mandat. Certes, Ghislaine Boulianne-Paquet laisse un héritage profond, tant dans le sport que dans la philanthropie. 

 

Ghislaine Boulianne-paquet

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Ghislaine B. Paquet entourée de ses nombreux trophées et mentions d’honneur.

« Ce que je souhaite le plus, c’est que le hockey continue dans notre belle Vallée, que les jeunes continuent à s’épanouir, à s’améliorer, à aller chercher le plus beau du hockey, soit d’être en équipe. C’est une belle école de vie », conclut-elle.

Commentaires

19 août 2020

Yvette Jean

Merci Mme Ghislaine pour ces années de ces services bénévoles.

20 août 2020

Jacques Lemieux

Merci Ghislaine pour tout ton dévouement pendant toute ses années et ta bonne bonne humeur que tu as transmis aux jeunes et as tout ceux que tu as côtoyer bonne retraite et maintenant le temps de pensera toi

21 août 2020

Mado Doiron, St-Alexis-de-Matapédia

Merci Ghislaine, grâce à ton implication et ton grand coeur, tu as su rendre heureux de nombreux enfants et parents. La participation au tournoi de hockey PeeWee de Québec restera gravée dans mes meilleurs souvenirs... 1000 fois Merci!!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média