Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

30 juillet 2020

Boxe : quels sont les risques?

Publireportage

Alexis Garon

©Gracieuseté

Si certains se limitent aux sports classiques tels que le football, d’autres préfèrent les activités violentes, voire extrêmes comme la boxe.

En matière de sport, chacun ses goûts. Si certains se limitent aux sports classiques tels que le football, d’autres préfèrent les activités violentes, voire extrêmes comme la boxe. Le problème avec la boxe c’est qu’elle présente un grand risque pour la santé. De quels dangers parle-t-on exactement?

Les risques pour la tête

Au cours d’un combat de boxe, les boxeurs s’exposent à des coups violents sur tout le corps, et surtout à la tête. Mais savez-vous seulement qu’un coup de poing équivaut à un coup de bowling  de 13 livres. De tels coups répétés peuvent donc provoquer des lésions cérébrales importantes,  des fractures aux os, des lésions tissulaires, une déchirure des réseaux nerveux et des caillots dans le cerveau.

Les risques pour les yeux

Les coups portés sur le visage et principalement sur la partie des yeux peuvent provoquer des dommages importants comme une blessure de la rétine, un décollement de la rétine et même une hémorragie rétinienne.

Les dommages au corps

L’objectif de la boxe est de mettre son adversaire au tapis. Et avec ce type de sport, il n’y a pas que la tête qui en pâtit. Tout le reste du corps peut également être affecté. En effet, nombreux sont les boxeurs qui sortent d’un combat avec des ecchymoses sur tout le corps, des côtes cassées, des coupures, des dents cassées et même des lésions aux organes internes.

La vulnérabilité face à la maladie

À cause de l’importance des coups encaissés et de l’intensité des entraînements au cours de sa carrière, le boxeur devient vulnérable face à certaines maladies. Par exemple, il n’est pas rare de constater des boxeurs qui souffrent d’arthrose. Par ailleurs, les ex-boxeurs ont du mal à supporter les effets du vieillissement.

La démence pugilistique

Il s’agit d’une maladie neurodégénérative qui a été décrite pour la première fois en 1928. Elle est causée par les coups répétés reçus à la tête. Connue sous le nom de syndrome du boxeur, elle entraîne la réduction du poids du cerveau. Concernant les symptômes, les plus fréquents sont l’agressivité, l’apathie généralisée, la dépression, la maladresse pouvant évoluer vers les problèmes qui nécessitent de faire appel à un médecin spécialiste de la main.

En somme, la pratique de la boxe peut avoir des conséquences sur le court et long terme. Sur le court terme par exemple, les coups reçus peuvent déclencher un trouble du sommeil, des troubles du comportement ou encore de simples maux de tête. En revanche, les effets sur le long terme sont plus graves. En effet, la boxe peut causer la démence. Toutefois, il faut préciser que les risques sont moindres, voire nuls pour les amateurs. Le problème ne concerne que les boxeurs professionnels.  

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média