Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 juin 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Pas d'asphalte mais un revêtement de type MR5 sur la route Wallace de Val-Brillant à l'automne

TRAVAUX ROUTIERS

Route Wallace

©Photo Gracieuseté

Les citoyens s'opposent au revêtement de type MR5 proposé par la municipalité de Val-Brillant pour la route Wallace.

Ce ne sera finalement pas de l'asphalte mais bien un revêtement de type MR5 qui sera appliqué sur la route Wallace à Val-Brillant, une décision qui ne fait pas le bonheur des citoyens.

Le revêtement de type MR5 est un mélange d'asphalte concassée à proportion de 35 à 50 %. L'autre moitié est composée de résidus de béton et d'autres granulats. Ce type de revêtement produit moins de poussière et permet une chaussée plus lisse. Il s'agit donc d'une solution qui se retrouve quelque part entre l'asphalte et le gravier.

« On nous avait promis de l'asphalte et là, on apprend que ce n'est pas ça du tout. C'est inacceptable. Depuis que l'asphalte a été enlevé il y a plusieurs années, on vit dans la poussière et on ne peut plus rien laisser à l'extérieur », peste un résident de la route Wallace.

Ce citoyen déplore que la municipalité ait fait miroiter que de l'asphaltage serait fait pour ensuite revenir sur sa décision. « Après nous avoir donné des fausses illusions, on revient à l'idée d'un revêtement qui sera à refaire dans un certain temps comme l'expérience l'a démontré. De plus, on ose nous dire que ce sera moins poussiéreux que le gravier. »

 

Effectivement, la municipalité de Val-Brillant souhaitait d'abord recouvrir la route Wallace d'asphalte sur le tronçon entre la route 132 et la voie ferrée. Toutefois, les plans ont changé. En 2019, la demande de subvention au ministère des Transports était refusée. On a donc procédé à une nouvelle demande pour 2020 qui n'a pas eu les résultats escomptés. « Les routes sont classées par le ministère des Transports et dans ce cas-ci, l'asphaltage n'est pas recommandé. On suggère un revêtement de type MR5 », explique la directrice générale de Val-Brillant, Nancy Paquette.

Par ailleurs, la municipalité ajoute que les redevances des carrières provenant d'Eurovia servent à effectuer l'entretien de la route au complet ainsi qu'une partie du rang 2. « Actuellement, il y a une somme de 273 000 $ dans ce fonds mais si on calcule que seulement l'asphaltage de la partie de la route Wallace située entre la 132 et le chemin de fer coûte au moins 175 000 $, c'est clair qu'il y aura un manque quelque part pour l'ensemble des travaux nécessaires », ajoute Nancy Paquette.

Le conseil de ville a donc dû se résoudre à abandonner l'idée d'asphalter la route Wallace comme l'explique la directrice générale. « Ce n'est plus recommandé d'asphalter nos routes secondaires parce qu'est c'est trop cher et les municipalités n'ont pas les moyens, surtout si l'on considère qu'on doit resurfacer à tous les quatre ou cinq ans. »

Les travaux de revêtement en MR5 devraient donc se faire à l'automne sur la première portion de la route Wallace. À terme, la municipalité de Val-Brillant souhaite que la route entière soit en MR5.  « La demande de subvention a été faite et nous attendons une réponse », conclut Nancy Paquette.

Quant aux citoyens de la route Wallace, ils souhaitent fermement que le conseil municipal revienne sur sa décision. Une pétition circule d'ailleurs à cet effet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média