Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 juin 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Forcé de demeurer fermé, un aubergiste de la Vallée déplore les décisions du gouvernement

COVID-19

André Bélaieff

©Photo Gracieuseté

André Bélaieff ne peut toujours pas ouvrir son auberge.

L'entrepreneur et propriétaire de l'Auberge Pourvoirie de la Rivière Matapédia, André Bélaieff, se voit dans l'obligation de demeurer fermé en raisons de certaines règles de santé publique.

Bâtie en 2011 par le propriétaire lui-même, l'auberge d'André Bélaieff située à Routhierville se retrouve dans une situation bien particulière alors que les restrictions lui empêchent d'opérer son commerce cet été. « Je fais partie de oubliés. La raison primaire pour laquelle je ne peux pas ouvrir est parce que j'habite sur les lieux et que certaines chambres n'ont pas de salle de bains privée. De plus, le concept de l'auberge est d'avoir un salon et une salle à manger commune pour favoriser la socialisation entre les gens. » Or, ces espaces communs doivent demeurer fermés pour les exploitants de pourvoiries.

André Bélaieff a donc dû annuler toutes les réservations, n'ayant aucune idée si ou quand il pourra rouvrir son commerce. « Je suis dans le néant total depuis le tout début. Je ne sais plus quoi faire. Plus le temps passe, plus il devient impensable de lancer une saison touristique. Je pourrai continuer d'offrir mes services de guide mais sans hébergement, je vais perdre énormément de revenus », se désole-t-il.

Le propriétaire, détenteur d'un permis de pourvoirie afin de pouvoir offrir des repas et de l'hébergement, se retrouve donc avec un bout de papier qui lui a coûté 800 $ pour une année et qui ne lui servira pas de l'été. « J'ai déjà une attestation de commerce pour la rivière. Dans le contexte actuel, ça me suffit. J'espère qu'on va me rembourser. J'ai aussi bien hâte de voir quel genre de dédommagement on va offrir à tous les gîtes dans lesquels les propriétaires habitent puisqu'ils sont tous fermés actuellement. »

Publicité

Défiler pour continuer

Situation illogique

André Bélaieff estime que cette situation est illogique considérant qu'il y a des commerces ouverts actuellement où les règles de santé publique sont encore plus difficilement observables que dans un gite. « C'est une farce monumentale. Tous les cinémas et les grands magasins sont ouverts et des centaines de clients par jour utilisent les salles de bains. Je doute énormément que quelqu'un attende à la porte pour désinfecter chaque fois que quelqu'un utilise la toilette. »

Interpellé sur ce dossier, le député de Matane-Matapédia et chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, affirme avoir très peu d'informations à ce sujet. « Nous apprenons les nouvelles directives en même temps que tout le monde. Tout ce qu'on a réussi à me dire jusqu'à maintenant est que les gîtes et auberges ne sont toujours pas sur la liste pour l'instant. Ils sont les grands oubliés du déconfinement. »

Quant à l'auberge de Routhierville, le député n'accepte pas qu'elle doive demeurer fermé comme plusieurs autres gîtes du Bas-Saint-Laurent. « L'auberge de M. Bélaieff est emblématique dans La Matapédia. C'est une offre majeure d'hébergement dans la région. Je suis convaincu qu'il serait capable de prendre toutes les mesures nécessaires pour ouvrir. »

Le propriétaire de l'auberge de la Rivière Matapédia est épuisé de se battre et surtout d'attendre un signe encourageant qui lui permettrait d'opérer son commerce. Même s'il lui est possible de louer une chambre ou deux, toutes les contraintes imposées font en sorte que l'opération ne serait pas rentable. « Les derniers mois ont été épouvantables avec tout le stress et l'incertitude que cette situation entraîne. Il y a deux poids, deux mesures, et clairement, je suis tombé dans une fente du système et je ne vois pas d'issue pour cet été. »

Quoi qu'il en soit, il sera tout de même possible de faire appel aux services d'André Bélaieff pour ses services de guide pour la pêche au saumon ainsi que pour la location de kayaks. On peut visiter sa page Facebook « Auberge – Pourvoirie de la Rivière Matapédia ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média