Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 mai 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

L'ancienne usine Chaichem d'Amqui trouve preneur

ÉCONOMIE LOCALE

Chaichem

©Photo Gracieuseté

L'ancienne usine d'extraction d'essences de bois à des fins pharmaceutiques a cessé ses opération il y a 16 ans.

Trois ans après avoir été acquise par la Ville d'Amqui pour défaut de paiement de taxes, l'usine Chaichem a été vendue à l'hommes d'affaires René Fournier.

Le bâtiment contenant de l'équipement désuet et non-alimenté en électricité depuis 2016 a donc été vendu à faible coût. Toutefois, le maire d'Amqui, Pierre D'Amours, a bon espoir de voir l'usine reprendre vie. « Le propriétaire dispose des qualités entrepreneuriales requises et nous sommes persuadés qu'il sera en mesure de créer un effet positif dans le développement de notre ville. »

Cet homme est René Fournier. Il possède quelques entreprises dans la région dont Sani-Manic, Sciage de béton pro Rimouski et le Centre de traitement BSL. Pour l'instant, sa nouvelle acquisition porte le nom d'une compagnie à numéro. « Il est certain qu'un projet naîtra, probablement d'ici un an mais il est trop tôt pour en parler », explique-t-il.

L'usine de traitement de bois à des fins pharmaceutiques Chaichem a vu le jour en 1995 et a cessé ses activités en 2004. L’immeuble comprend notamment un entrepôt d’une superficie de 4 000 pieds carrés, des réacteurs extracteurs, des chaudières à haute capacité, des centrifugeuses, des colonnes à distillation, un laboratoire et une usine d’épuration des eaux usées.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média