Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

08 mai 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

« Je n'ai pas la solution pour remplacer les points de contrôle » -Dr Yv Bonnier-Viger

COVID-19

Dr Yv Bonnier-Viger

©Photo Jean-Philippe Thibault

Dr Yv Bonnier-Viger aimerait limiter la propagation du virus tout en permettant une reprise économique.

Le directeur de la Santé publique de la Gaspésie, Dr Yv Bonnier-Viger craint une vague de contagion lors de la levée des points de contrôle le 18 mai prochain mais affirme en même temps ne pas détenir la solution miracle pour permettre une reprise économique tout en limitant la propagation du virus.

1- À la fin avril, vous affirmiez être en faveur du maintien des points de contrôle régionaux le plus longtemps possible. Quelle est votre position sur le sujet aujourd'hui?

C'est ce que les directeurs des régions éloignées souhaitent quand les points de contrôle ont été érigés. À partir du moment où le gouvernement prend une décision différente, on prend acte et on fait ce qu'on peut faire de mieux avec ces circonstances-là. À partir du moment où il y a des réouvertures de secteurs économiques, la Sûreté du Québec remarque que la circulation devient plus importante et craint que ça devienne ingérable. Il faudra alors trouver d'autres façons de limiter la contagion.

2-Comment?

Publicité

Défiler pour continuer

C'est là qu'on doit être inventif. Les Îles-de-la-Madeleine ont trouvé une façon intéressante de limiter la contagion en prolongeant la quarantaine de 14 jours à tout personne qui arrive sur le territoire. Il y aura une ordonnance de la Santé publique à cet effet. Pour ce qui est de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent, il faudra être imaginatif. Je n'ai pas encore trouvé de solution intelligente pour remplacer les points de contrôle.

3- Est-ce qu'un maintien des points de contrôle en assouplissant les règles pourrait être une solution?

Ça pourrait être le cas mais il y a aussi l'enjeu de la reprise économique. S'il y a un consensus important chez les acteurs économiques, sociaux et politiques dans les deux régions pour le maintien des points de contrôle, c'est toujours possible. Si on me suggère que telles ou telles mesures pourraient être mises en place pour limiter la contagion tout en permettant à notre économie de continuer, ça pourrait se discuter.

4- Que souhaitez-vous alors?

J'aimerais qu'on puisse continuer à ralentir la contagion le plus possible tout en permettant le retour à la vie la plus normale possible. Pour l'instant, la mesure idéale à prendre n'est pas claire. Si des gens ont des bonnes solutions, je suis preneur.

5- Donc à partir du 18 mai, on verra la disparition des points de contrôle. Croyez-vous qu'on puisse s'en remettre au bon comportement des gens qui tenteront de fuir les endroits chauds du Québec?

C'est la première fois que l'humanité vit cette pandémie-là. De ce qu'on peut voir ailleurs, on remarque que, oui, il y a un certain risque. Ça vaut la peine de s'assoir et d'y réfléchir, je suis ouvert à ça.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média