Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

03 avril 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Trois nouveaux cas en Gaspésie et cinq au Bas-Saint-Laurent

COVID-19

COVID-19

©Photo - Archives - L'Avant-Poste

La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent conservent un nombre de cas inférieurs aux autres régions du Québec.

Si l'Est-du-Québec a été relativement épargnée jusqu'ici, la région a connu une autre journée avec peu de nouveaux cas, soit trois nouveaux cas en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et cinq au Bas-Saint-Laurent

Le Bas-Saint-Laurent compte maintenant 24 cas au total et un décès alors que la Gaspésie et les Îles dénombrent 41 personnes infectées à la Covid-19. Malgré ces augmentations, les deux régions de l'Est-du-Québec demeurent toujours parmi les moins touchées dans la province si l'on exclut les territoires nordiques.

Les deux directions de la Santé publique maintiennent leur décision de ne pas ventiler les cas par MRC comme c'est le cas ailleurs en province. Le directeur de santé publique de la Gaspésie, Yv Bonnier-Viger rappelle le principe fondamental de confidentialité dans le réseau de la santé. « Ce qui est fondamental dans la relation entre les soignants et les soignés, c’est la confiance. Elle se construit sur la certitude que les soignés ont que tout ce qu’ils vont dire à leur soignant, ça va rester totalement confidentiel. C’est à la base de la relation de confiance qu’on a dans tout notre système de santé et c’est quelque chose sur laquelle on insiste beaucoup. On est des petites régions et il y a eu des gens qui ont été identifiés et harcelés. Les gens actuellement ont une grande anxiété et souvent ils perdent leur réserve, leur bon sens commun et ne pensent pas à la conséquence de leurs paroles. Je maintiens cette position. »

Même son du de cloche au Bas-Saint-Laurent. « « Cela ne veut pas dire que nous réajusterons dans les prochains jours. Toutefois, l'important n'est pas de savoir où se situent les cas, mais d'appliquer les mesures. Tous les résidents du Bas-Saint-Laurent devraient adopter les mesures de distanciation sociale », conclut la conseillère cadre aux communications stratégiques au CISSS-Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média