Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

23 mars 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Objectif : un dépistage aux trois minutes

COVID-19

Jean-Christophe Carvalho

©Jean-Philippe Langlais - L'Avant-Poste

Le directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Jean-Christophe Carvalho.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a ouvert lundi matin une clinique de dépistage de la COVID-19 au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, ce qui permettra d’accélérer la cadence quant au nombre de tests à effectuer.

La clinique n’est accessible que sur rendez-vous (1 877-644-4545) pour les personnes présentant des symptômes légers ou modérés. Déjà, à son ouverture lundi, une vingtaine de rendez-vous avaient été planifiés. Les installations permettent d’effectuer jusqu’à 54 tests quotidiennement. Ce nombre sera appelé à augmenter avec le temps.

« En période de pointe, on veut être capable de passer un dépistage aux trois minutes. C’est ce qu’on vise. Dans le moment, le besoin n’était pas là, on en est à la moitié. On peut affecter davantage de personnel à chaque station et ainsi augmenter le volume de dépistage », explique le directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Jean-Christophe Carvalho.

Une fois prélevés, les échantillons doivent être envoyés en laboratoire. L’ajout de laboratoires à l’échelle provinciale dans les derniers jours permettra d’obtenir des résultats plus rapidement.

En auto ou à pied

La clinique de dépistage a été développée en formule hybride, permettant d’offrir un service aux piétons et un service à l’auto. Pour les utilisateurs du service à l’auto, ils ne doivent pas sortir de leur véhicule. L’entrée s’effectue via l’accès par l’avenue Rouleau et les usagers doivent suivre un parcours de cônes. Quant aux personnes à pied, ils doivent se présenter à l’avant du Colisée où des installations sont aménagées à l’extérieur. Aucun patient n’a accès à l’intérieur du Colisée, où se trouvent les employés du réseau de la santé.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent planche sur la possibilité d’offrir des services de dépistage dans d’autres secteurs de la région. « On travaille pour être capable de mettre en place des offres de services plus près. Actuellement, tout le monde a accès au dépistage en prenant rendez-vous dans les hôpitaux de proximité, mais on va essayer de mettre en place des unités plus spécifiques », indique Dr Carvalho.

Outre Rimouski, Rivière-du-Loup est la seule autre ville de la région à disposer à ce jour d’une clinique de dépistage hors milieu hospitalier.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avant-Poste

Des installations temporaires aménagées à l'avant du Colisée.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avant-Poste

Les automobilistes doivent accéder au service par l'avenue Rouleau et doivent suivre le chemin de cônes. Tous les usagers doivent demeurer dans leur voiture.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avant-Poste

Le hall d'entrée du Colisée a été converti en bureaux pour le personnel du réseau de la santé.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média