Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

25 février 2020

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

L’usine Bois CFM reçoit 14,1 M$ de Québec

SAINTE-FLORENCE

Bois cfm

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 14,1 millions de dollars à la Coopérative forestière de La Matapédia, plus particulièrement à sa filiale Bois CFM, afin de la soutenir dans le déploiement de sa nouvelle usine de Sainte-Florence.

Une importante subvention gouvernementale, octroyée à Bois CFM, vient tout juste d’être annoncée par la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx.

Bois CFM a fait d’une pierre deux coups en inaugurant aujourd’hui même ses nouvelles installations de Sainte-Florence, qui sont d’ailleurs opérationnelles depuis novembre dernier. Les fonds injectés serviront notamment à financer l’achat d’équipements à la fine pointe, dont une ligne de sciage optimisée pour sa nouvelle usine.

bois cfm

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

La nouvelle usine de Sainte-Florence est officiellement opérationnelle depuis 12 semaines.

bois cfm

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le directeur général de Bois CFM, Simon Roy.

Un projet totalisant 25 M$

Rappelons que la filiale matapédienne a récemment déménagé ses installations de Causapscal vers Sainte-Florence. Dans sa première phase du projet, Bois CFM a remis à niveau l’ancienne usine de Cédrico, pour y relocaliser ses activités de sciages du côté de Sainte-Florence.

« La phase numéro 2, exécutée par Bois CFM au coût d’environ 22 millions de dollars, consistait à mettre en place des équipements à la fine pointe de la technologie, dont une chaîne de sciage optimisée sans comparable dans le nord-est américain au niveau de la fabrication des composantes de palettes », indique le directeur général de Bois CFM, Simon Roy. « On est presque passé de l’âge de pierre à une plateforme révolutionnaire 4.0, cela a été toute qu’une enjambée technologique pour l’organisation », poursuit-il.

Lors de l’annonce cet après-midi, la ministre Marie-Eve Proulx a tenu à souligner le rôle majeur de la coopérative dans La Matapédia, mais également à l’échelle québécoise. « 80 % de votre travail est voué à l’exportation », a-t-elle fait valoir, en parlant de leurs produits, les composantes de palettes, qui sont surtout exportées aux États-Unis.

Commentaires

26 février 2020

Eddy Lauzier

Félicitation pour cette belle réalisation !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média