Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

23 octobre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une murale artistique à Albertville

ARTS VISUELS

murale

©Photo Gracieuseté - Xavier Sénéchal

La création de la murale devrait se finaliser ce dimanche.

Le Comité de développement d’Albertville a fait appel au talent de l’artiste muraliste Carlos Oliva pour embellir le paysage albertvillois, une façon de souligner la forte vitalité culturelle et communautaire du village.

Cette œuvre murale, qui devrait se finaliser ce dimanche, se situe sur le mur de l’édifice municipal, dans le Parc intergénérationnel où l’on retrouve plusieurs plantes nourricières et arbres fruitiers. « Ça faisait un moment qu’on avait envie de faire quelque chose en arts visuels à Albertville, parce qu’on fait beaucoup de musique, mais l’idée de la murale provient vraiment du Comité Municipalité nourricière d’Albertville », mentionne Xavier Sénéchal, président du Comité de développement d’Albertville.

Sélectionné parmi une dizaine de candidatures, le Montréalais Carlos Oliva planche actuellement sur la création de la murale artistique. Reconnu internationalement pour ses œuvres murales de grande dimension, l’artiste a puisé son inspiration dans l’environnement naturel du village matapédien, soit les arbres fruitiers, les conifères et les rivières.

Une murale symbolique

Xavier Sénéchal admet avoir eu un coup de cœur pour l’artiste lorsqu’il a soumis son projet quelques mois auparavant. « Il avait fait une belle recherche sur les espèces indigènes du coin, qui font partie de la flore matapédienne et albertvilloise. Il les a bien intégrés, c’est vraiment beau. » L’artiste muraliste a même intégré la rivière Matapédia et le ruisseau Matalik à son œuvre, « une petite touche cool et subtile » selon Xavier Sénéchal, lui-même artiste à temps-plein.

Lorsqu’est venu le temps de choisir l’artiste, le comité a fait le choix de ne pas imposer de style ni de règle au niveau de la démarche artistique. « On voulait se faire surprendre par le style, la démarche et l’esthétisme des artistes », explique le président du comité de développement.

Une grande vitalité culturelle pour un petit village

Si les murales de ce genre sont plus communes dans les grandes villes, le président du comité de développement admet vouloir renverser la tendance. « Ce n’est pas à cause qu’on est un petit village que ce n’est pas possible », exprime Xavier Sénéchal. « Il y a comme un regain, surtout au niveau culturel, ça représente bien le dynamisme du village », conclut le passionné de culture qui se dit extrêmement fier du projet.

Notons que ce projet est rendu possible grâce au Comité de développement d’Albertville, la Municipalité d’Albertville, le Comité Municipalité nourricière d’Albertville, la MRC de La Matapédia, ainsi que Culture Bas-Saint-Laurent.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média