Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 octobre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

De nouveaux ossements déterrés à Causapscal

ARCHÉOLOGIE

ossement

©Photo Gracieuseté

Le secteur de l'église de Causapscal a fait l'objet d'une fouille archéologique hier matin.

Le 16 septembre dernier, des travailleurs ont découvert des ossements humains en effectuant des travaux à la Place de l’église. À la demande du ministère de la Culture, un archéologue s’est rendu sur le chantier hier matin, ce qui a donné lieu à de nouvelles découvertes.

Puisque d’importants travaux d’excavation se déroulent actuellement dans le même sol que l’ancien cimetière de Causapscal, un expert en archéologie a été mandaté pour superviser le chantier susceptible d’abriter de nombreux ossements humains.

L’archéologue Yves Chrétien a donc été dépêché sur le chantier le mardi 8 octobre en matinée afin de procéder à des fouilles archéologiques sur le site, sans toutefois cesser les travaux en cours.  « Hier quand on a creusé dans le sol, on est tombé sur des cercueils et des ossements », affirme André Fournier, maire de Causapscal. « Selon l’archéologue, autour de 70% des sépultures seraient toujours là, dans le sol », poursuit le maire de Causapscal.

fouille archéologique

©Photo Gracieuseté – Ville de Causapscal

Les fouilles archéologiques ont eu lieu hier matin.

Notons que l’expert en archéologie en était à sa 70e intervention sur le site d’un cimetière. Les ossements recueillis lors de ces fouilles archéologiques seront ensuite analysés par une bio-archéologue, et ultérieurement, retournés à la fosse commune de Causapscal parmi les ossements non identifiés, selon les informations du maire.

Rappelons qu’une enquête policière avait dû être ouverte, lors de la découverte des ossements, quelques semaines auparavant. Les documents légaux et les plans prouvant l’existence de l’ancien cimetière auront toutefois suffi pour permettre de retirer l’hypothèse d’un acte criminel. Notons que l’ancien cimetière de Causapscal occupait la zone entourant l’église et l’école primaire, il y a de cela une soixantaine d’années.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média