Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

07 octobre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Débat électoral animé dans La Matapédia

Élection fédérale 2019

De gauche à droite : la candidate bloquiste Kristina Michaud, le député sortant et candidat libéral, Rémi Massé, Mathieu Castonguay du Parti Rhinocéros et Rémi-Jocelyn Côté du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Quatre candidats aux élections fédérales dans la circonscription d'Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia se sont prêtés au jeu du débat le 6 octobre dernier, à la Salle Jean-Cossette d’Amqui.

Près de 80 personnes ont assisté au débat électoral matapédien lors duquel la candidate bloquiste Kristina Michaud, Rémi-Jocelyn Côté du Nouveau Parti démocratique (NPD), Mathieu Castonguay du Parti Rhinocéros et le député sortant et candidat libéral, Rémi Massé, ont croisé le fer sur des enjeux clés de La Matapédia.

Absents lors de ce débat en sol matapédien, la candidate du Parti conservateur du Canada, Natasha Tremblay, James Morrison du Parti vert et Eric Barnabé du Parti populaire ont raté l’occasion de faire connaître leurs positions sur les grandes questions abordées.

D’entrée de jeu, l’animatrice du débat, madame Isabelle Paquin, a demandé aux candidats d’expliquer en quoi ils étaient aptes à représenter La Matapédia à la Chambre des communes. Rémi Massé n’a pas hésité à énumérer ses bons coups dans le cadre de son mandat en mentionnant, de surcroît, son intérêt de poursuivre sur cette lancée. La candidate du Bloc Québécois a pour sa part tenue à évoquer ses racines. « Je viens d’ici », a exprimé Kristina Michaud. « J’ai envie d’aller défendre vos valeurs à Ottawa », a-t-elle poursuivi.

Rémi-Jocelyn Côté du Parti NPD à quant à lui misé sur l’écoute des besoins des citoyens. « C’est votre parole que je vais amener à Ottawa et non l’inverse. » Quant au candidat du Parti Rhinocéros, ce fut l’occasion de mettre la table en présentant sa vision satirique de la politique « Ça fait longtemps que je ne crois plus en la politique », a-t-il lancé. Le débat s’est ensuite articulé autour des grands thèmes de l’environnement, de l’économie et des services publics qui ont donné lieu à des échanges animés.

La question environnementale

L’enjeu climatique, un sujet brûlant, fut la toute première question discutée entre les candidats. Castonguay du Parti Rhinocéros n’a pas hésité à dénoncer l’abondance des pancartes électorales sur le territoire. « Ça me fait rire que certains partis se disent écolo », ironise-t-il. Le candidat libéral a ensuite rappeler les actions entreprises par son parti afin d’éliminer le plastique à usage unique. La candidate bloquiste a profité de l’occasion pour manifester son opposition vis-à-vis les énergies fossiles. « Il faut arrêter de subventionner les énergies fossiles », a exprimé Kristina Michaud. « Il faut favoriser les énergies propres », a-t-elle conclu. Un programme d’érosion des berges fut notamment proposé par le candidat du NPD.

Développement économique

Le député sortant, qui fait du développement économique son cheval de bataille, fut le premier à s’exprimer sur le sujet. Massé n’a pas caché sa ferme intention de soutenir les secteurs primaires. « J’ai été le premier à défendre les producteurs dans la crise du lait diafiltré », a-t-il indiqué en ajoutant que les producteurs laitiers recevront des compensations financières pour les pertes occasionnées par la conclusion des traités de libre-échange. « Il faut que le gouvernement donne les sommes dues avant les élections », a rétorqué le candidat néo-démocrate Rémi-Jocelyn Côté.

La question des emplois fédéraux dans la circonscription a aussi été effleurée lors du débat. L’implantation d’emplois à la fonction publique dans La Matapédia constitue une priorité pour la candidate bloquiste. Cette dernière a d’ailleurs rappelé à l’audience qu’il s’agissait d’une promesse électorale pour Rémi Massé. « C’est la seule promesse que je n’ai pas réussi à concrétiser, mais je vais m’acharner pour amener des emplois ici », a laissé entendre Rémi Massé. 

Il a aussi été question de la couverture cellulaire défaillante à certains endroits sur le territoire. « C’est un enjeu de sécurité publique avant tout », a affirmé la candidate bloquiste. Côté et Castonguay ont pour leur part proposé une piste de solution orientée vers les entreprises privées. « Des compagnies de cellulaire devraient se rallier pour ajouter une tour », a lancé Rémi-Jocelyn Côté du NPD.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média