Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

26 septembre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une fondation pour contrer la malnutrition infantile dans La Matapédia

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le président de la nouvelle fondation, Michel Germain, ainsi que Marie-Laurence Giroux, membre du conseil d’administration, ont dévoilé la mission et les valeurs de la Fondation Jennely Germain, ce matin à la salle communautaire d’Amqui.

Officiellement créée depuis le 24 septembre dernier, la Fondation Jennely Germain a pour mission de lutter contre l’insécurité alimentaire chez les enfants en leur offrant notamment les ressources alimentaires essentielles à leur bon fonctionnement.

Il s’agit d’une initiative de Michel Germain, descripteur radiophonique du Club de hockey de l’Océanic de Rimouski et conseiller municipal à la Ville d’Amqui. L’homme de 59 ans souhaitait venir en aide à la population, à sa façon, tout en rendant hommage à sa fille Jennely Germain, qui était reconnue pour avoir le cœur sur la main.

« La fondation porte le nom de ma fille décédée tragiquement dans un accident d’automobile en décembre 1998. Je voulais immortaliser son sourire et diffuser sa joie de vivre […]. Je crois profondément qu’elle serait fière de pouvoir aider des jeunes dans le besoin, parce que tout commence par la faim », exprime le président de la fondation, monsieur Michel Germain. « Elle m’a enseigné le souci des autres, elle avait beaucoup d’empathie », laisse-t-il entendre en parlant de sa fille.

« Pour que la faim ait une fin »

Le but étant de lutter contre l’insécurité alimentaire chez les jeunes, cette fondation a pris soin de choisir un slogan aussi percutant que sa cause « Pour que la faim ait une fin ». La mission de la Fondation Jennely Germain repose alors sur l’un des besoins primaires partagé par l’ensemble de l’humanité, soit celui de manger.

« Ça n’a pas trop été difficile de choisir cette cause parce que mon réflexe a été de me demander, qu’est-ce qui est plus la base ? Tous les enfants, tous les êtres humains, il faut qu’ils mangent à leur faim. Puis quand tu manges à ta faim, et bien là tu peux faire du sport, tu peux aller à l’école, avoir des meilleures notes, tout part de ça », indique Michel Germain.

©Photo gracieuseté - pixabay

Chaque jour, environ 150 000 enfants québécois ne mangent pas à leur faim.

Michel Germain révèle que tous les fonds recueillis pour la cause seront remis en ressources alimentaires ou en soutien financier dans la Vallée de La Matapédia uniquement. « Chaque dollar versé sera transformé en nourriture pour les enfants », assure le président de la fondation. « Tous les sous remis vont rester dans la Matapédia, pour les enfants », poursuit-t-il.

Monsieur Germain a su s’entourer de personnes de confiance qui sauront offrir leur expertise et leur dévotion pour la cause. Les six membres du conseil d’administration assureront le bon fonctionnement de l’ensemble des activités de la fondation. Trois événements bénéfices sont d’ailleurs prévus pour 2020, soit une soirée casino, au grand bonheur des amateurs de blackjack ainsi que deux tournois de golf qui sauront ravir les sportifs.

Notons que la fondation compte déjà deux donateurs bien connus dans la région, soit les anciens de l’Océanic, Vincent Lecavalier et Brad Richards, qui ont chacun remis une importante somme. Pour plus d’informations, veuillez contacter la fondation Jennely Germain via la page Facebook, par courriel au fondationjennelygermain@hotmail.com ou par téléphone au (418) 318-6644.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média