Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 septembre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une journée dédiée à la foresterie attire 250 jeunes à Causapscal

FORÊT

©Photo Gracieuseté - l'Association forestière bas-laurentienne

Des jeunes intéressés par le secteur forestier se sont rassemblés au Centre de foresterie de Causapscal, mardi dernier, pour l’événement « Viens vivre la forêt ».

250 adolescents du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont débarqués dans la Forêt d’enseignement et de recherche du Centre de foresterie de Causapscal pour découvrir les possibilités de carrière dans le domaine forestier.

L’événement « Viens vivre la forêt », organisé par l'Association forestière bas-laurentienne, l'Association forestière de la Gaspésie et le CFPRO Matanie, Vallée & Foresterie, était de retour pour une 10e édition. Pour l’occasion, pas moins de 250 jeunes de 3e, 4e et 5e secondaire se sont réunis le 17 septembre dernier dans la Forêt d’enseignement du Centre, à Sainte-Marguerite précisément, afin de participer aux divers ateliers proposés.

L’atelier pratique « Opérateur de machinerie forestière » s’est avéré être l’une des activités les plus prisées de la journée. Les jeunes ont notamment eu la chance d’embarquer dans une abatteuse forestière en plus d’interagir avec les experts. « C’était formateur et en même temps ça ouvrait des horizons aux jeunes pour leur choix de carrière », affirme Catherine Beaudoin, responsable des communications au sein de l’Association forestière bas-laurentienne.

Plusieurs autres ateliers dont « Identification des arbres », « Sylviculteur » et « survie en forêt » furent également proposés aux étudiants tout au long de la journée. Une jeune femme originaire de Lac-Humqui, Claudie-Maude Canuel, a d’ailleurs animé l’atelier « L’ingénieur forestier et l’ingénieur du bois ». Cette dernière a d’ailleurs choisi le domaine forestier comme orientation de carrière à la suite d’une participation à l’événement lors des premières éditions. La Matapédienne de 24 ans, qui vient tout juste de terminer un baccalauréat en aménagement et environnement forestiers, représentait la Faculté de l’Université Laval hier, à Causapscal.

©Photo Gracieuseté - l'Association forestière bas-laurentienne

« J’aime vraiment ce genre d’événement », lance-t-elle quelques heures après un bref passage dans sa région. Claudie-Maude admet qu’il est important de faire connaître le vaste éventail des métiers reliés au domaine forestier. Celle qui entame sa maîtrise en sciences forestières souhaite fortement revenir s’établir dans la Vallée pour pratiquer le métier qui la passionne. « Il y a de plus en plus de femmes dans le domaine », conclut-t-elle.  

Les participants ont également eu l’occasion de découvrir des programmes de formation scolaire professionnelle, collégiale ou universitaire reliés au secteur forestier. Les grandes organisations forestières de la Matapédia, soit le Serex, Cédrico et Uniboard étaient notamment de la partie pour valoriser la forêt et le bois tout en éveillant l’intérêt des jeunes. « Les entreprises forestières ont des besoins en main d’œuvres, elles sont même parfois prêtes à former les jeunes », rappelle Catherine Beaudoin, ingénieure forestière de formation. « On a vraiment vu des jeunes qui avaient des étoiles dans les yeux », conclut madame Beaudoin.

Notons que la dernière édition remontait à 2016. Le comité organisateur indique que l’événement pourrait revenir en 2020. Rappelons que l’activité vise également l’éducation aux adultes, les carrefours jeunesse-emploi (CJE) et les centres locaux d’emploi (CLE).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média