Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

15 septembre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Activités extrascolaires : qui choisit?

Publireportage: Les activités doivent répondre au besoin de l'enfant

Activité extrascolaire

©Depositphotos.com - Syda_Productions

Les activités doivent répondre au besoin de l'enfant

Les activités extrascolaires sont importantes pour l’épanouissement de l’enfant. Entre activités sportives et activités culturelles, le choix appartient-il aux parents ou à l’enfant ?

 

L’idée à retenir est qu’il ne faut pas inscrire son enfant à une activité en fonction de ce qui fait plaisir à l’un ou l’autre des parents. Pour que l’enfant en retire un bénéfice et qu’il soit assidu, il faut au contraire tenir compte de ses goûts, mais aussi de sa personnalité. Le rôle des parents est bien de conseiller ou d’orienter son enfant, mais pas de lui imposer. Il faut aussi tenir compte de son emploi du temps pour éviter de le surcharger.

 

Quel sport choisir ?

Même si votre enfant n’est pas sportif, une activité physique est importante pour son développement. Le sport permet de garder la forme, de cultiver sa confiance en soi ou encore de dépasser sa timidité. Il développe en outre l’esprit d’équipe ce qui est excellent pour les relations sociales plus tard.

Dans cette optique, on peut comprendre l’insistance des parents à vouloir inscrire leur enfant à un sport. Néanmoins, il convient d’user de diplomatie si l’on ne veut pas qu’il y aille à contrecœur. Proposez-lui une discipline sportive en fonction de son tempérament :

  • Le football s’il est actif,
  • Le basket s’il est plus grand que la moyenne, se retrouver avec des grands diminuera ses complexes,
  • La danse s’il n’est pas à l’aise avec son corps,
  • La gymnastique si c’est un petit gabarit,
  • La natation s’il est maladroit, il développera sa coordination et entrera en harmonie avec son corps,
  • Le tennis s’il a le sens de la coordination,
  • Une école de cirque pour travailler la conscience de son corps, l’équilibre et les repères spatio-temporels.

 

Quelle activité culturelle ?

Là encore le choix est vaste et l’enfant est parfois trop petit pour décider tout seul. Les parents peuvent néanmoins le guider et lui faire tester des activités avant de l’inscrire pour être bien sûr qu’il aura plaisir à s’y rendre.

  • Le théâtre est idéal si l’enfant déborde d’énergie, le jeu sur scène le canalisera. Il convient également aux enfants timides, ils prendront confiance en eux au sein du groupe.
  • Le dessin ou la poterie sont parfaits pour les enfants manuels, rêveurs, calmes et patients. Concrétiser une production les aidera à travailler leur concentration et leur attention.
  • La musique est très bénéfique pour l’apprentissage de la rigueur, la patience, la persévérance… La pratique instrumentale nécessite l’achat d’un instrument de musique, mais vous pouvez toujours faire une demande de prêt rapide. À titre indicatif, le violon développe la concentration, la guitare est plus ludique et le piano permet de faire l’apprentissage des premières mélodies rapidement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média