Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 septembre 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

D’importants travaux amorcés à Causapscal

Centre-ville de Causapscal

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Entamée depuis mardi dernier, la réfection de la Place de l’Église se poursuivra jusqu’à la mi-octobre.

Le 3 septembre dernier marquait le début de la réfection de la Place de l’Église englobant les secteurs de l’hôtel de ville, de l’église et de l’école Saint-Rosaire, soit des zones jugées non sécuritaires pour la circulation des usagers.

En février dernier, la Ville de Causapscal, la Fabrique et l’École primaire de Causapscal annonçaient une collaboration dans le but d’améliorer la sécurité de la zone reliant les trois institutions. Si les travaux étaient prévus pour l’été, ils ont toutefois dû être reportés à l’automne pour des raisons administratives, selon le maire de Causapscal, André Fournier.

Un zone jugée dangereuse

Plusieurs défaillances au niveau de la signalisation et certaines confusions entre les aires piétonnes et les zones de circulation justifient entre autres l’urgence de réaliser ce projet qui s’élève à plus de 706 000 $. La facture sera d’ailleurs partagée entre la municipalité de Causapscal et la Commission scolaire des Monts-et-Marées.

La réfection ira d’ailleurs de pair avec les recommandations du programme « À pied à vélo ma ville active ». Un réaménagement du stationnement, de nouveaux trottoirs, des passages piétonniers ainsi qu’une rue à sens unique figurent parmi les améliorations qui seront apportées pour sécuriser la zone scolaire. Les travaux de la phase 1 du projet devraient durer entre 4 à 5 semaines, selon le maire de Causapscal. « Ça semble bien avancer », indique-t-il.

Rappelons que la première phase de réfection concerne surtout les éléments entourant l’établissement scolaire. Le directeur de l’école, Eric Couture, confirme avoir fait le nécessaire pour assurer la sécurité des enfants en période de travaux. « On a toujours des adultes qui accompagnent les enfants le matin comme le soir. » Le secteur de l’église constitue la deuxième phase du projet qui devrait s’échelonner sur une période de 4 semaines environ.

©Photo l’Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média