Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 août 2019

Stéphane Quintin - squintin@lexismedia.ca

L’auberge de Ma Cabane en Gaspésie ouvre ses portes à Sainte-Paule

Ma Cabane en Gaspésie s'implante en Matanie

©Stéphane Quintin - L'Avant-Poste

À défaut de ruban rouge à découper, les propriétaires des lieux, en présence des députés et du maire de Sainte-Paule, sur la droite, ont opté pour une tubulure.

À la tête d’une entreprise acéricole en pleine croissance, opérant présentement cinq boutiques dans la province, l’entrepreneur Gino Ouellet a démontré de nouveau son dynamisme en procédant, le 23 août, en présence d’une centaine de gens d’affaire, de proches et d’élus, à l’inauguration de l’auberge de Ma Cabane en Gaspésie, sur le territoire de Sainte-Paule.

Le propriétaire des lieux a énuméré plusieurs de ses idées pour la mise en valeur du site. Désireux de pouvoir s’ouvrir à une clientèle internationale à la recherche de séjours gastronomiques pittoresques autour des produits de l’érable et d’expériences d’hébergement inédites, M. Ouellet a évoqué notamment sa volonté de développer la production de sirop par les visiteurs eux-mêmes, dans le cadre d’activités de découverte autour de l’acériculture, son envie de construire plusieurs chalets dans la forêt pour les vacanciers ou encore de miser sur la création d’une offre culturelle variée. Ce volet événementiel débutera dès le 15 septembre, avec la venue du trio de Marie-Denise Pelletier à 20 h pour une soirée-spectacle. Quant aux « Brunchs du Dimanche », ils devaient débuter sur place le 25 août au restaurant La Tablée d’antan, en collaboration avec le chef consultant Pierre-Olivier Ferry.

Des perspectives de croissance

Après avoir procédé cet hiver à l’acquisition de l’Auberge de la Pente Abrupte et du centre d’évaporation présent sur le site, Ma Cabane en Gaspésie s’est attelée à des travaux de rénovation et d’ameublement. Les lieux bénéficient aujourd’hui de 11 chambres remises au goût du jour et d’une grande salle de réception. Selon Gino Ouellet, qui mentionne le franchissement des 2 M$ d’investissements au cours des prochains mois, l’intérêt principal du site était le lien créé avec la chaîne d’érables déjà possédée dans la Matapédia, où une entreprise familiale produit du sirop depuis 1884.

Une soixantaine d’employés travaillent depuis pour Ma Cabane en Gaspésie, fondée en 2014, qui compte atteindre, peut-être dès l’an prochain, le cap symbolique des 120 000 entailles. Les députés Pascal Bérubé et Rémi Massé ont chacun salué l’entrepreneuriat de la famille Ouellet et souligné le potentiel touristique du projet. Quant au maire de Sainte-Paule, Pierre Dugré, qui s’est réjoui de la présence de Ma Cabane en Gaspésie sur le territoire de son village, il a évoqué la possibilité de partenariats avec le comité local de développement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média