Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 août 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Uniboard sera avantagé par un futur règlement canadien

PANNEAUX COMPOSITES

©Photo Gracieuseté

Le 13 août dernier, le député fédéral Rémi Massé a visité l’usine Uniboard de Sayabec afin de souligner la publication d’un nouveau règlement favorable aux fabricants canadiens de panneaux composites.

Le député Rémi Massé s’est rendu dans le locaux de l’usine Uniboard Sayabec pour officialiser la publication d’un nouveau règlement sur les émissions de formaldéhyde provenant des produits en bois composite.

Si les États-Unis ont mis en place, depuis 2016, des normes environnementales strictes relativement au gaz toxique qu’est le formaldéhyde, le Canada possède désormais un règlement qui interdit la présence de formaldéhyde dans les produits en bois composite.

Un règlement favorable pour les Canadiens

Depuis juin dernier, tous les fabricants de produits en bois composite, dont l’usine Uniboard, doivent se conformer aux nouvelles règles publiées. Non seulement ce futur règlement sera bénéfique pour la santé des Canadiens, mais il permettra également d’harmoniser les exigences canadiennes aux normes américaines en matière de bois composite, en garantissant notamment l’exportation des produits canadiens au sud de la frontière.

« Grâce au soutien de M. Massé et à ses efforts à Ottawa, l'industrie des panneaux composites au Canada s'achemine vers l'harmonisation de la réglementation avec les États-Unis, assurant ainsi la santé des Canadiens et la compétitivité économique de nos fabricants canadiens », a indiqué Christian Alexander von Donat, conseiller stratégique de l’Association canadienne des fabricants de panneaux de composite, dans un communiqué.

Notons que le formaldéhyde peut causer une irritation des yeux, du nez et de la gorge en plus d’aggraver les symptômes d'asthme, plus particulièrement chez les enfants. L’usine Uniboard de Sayabec avait d’ailleurs effectué plusieurs investissements afin de respecter et surpasser les normes déjà mises en place aux États-Unis pour s’assurer de vendre ses produits aux voisins américains.

Soulignons que la publication du règlement sur les émissions de formaldéhyde a vu le jour grâce à une motion déposée par le député fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé. La motion fut d’ailleurs adoptée à l’unanimité à la Chambre des communes. « C’est en collaboration avec Uniboard et l’Association des producteurs de panneaux que m’est venue l’idée de créer une motion pour demander à notre gouvernement de mettre en place un règlement », a déclaré le député Rémi Massé. « Non seulement j’ai reçu l’appui de mon gouvernement, mais j’ai aussi reçu l’appui de tous les partis de l’opposition de façon unanime », a-t-il poursuivi.

Rappelons que l’objectif est de réduire l’exposition des Canadiens aux vapeurs de formaldéhyde tout en favorisant les meilleures pratiques de l’industrie canadienne du bois composite. La version finale du règlement devrait s’officialiser en 2020, selon les informations de monsieur Massé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média