Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 juin 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Hydrocarbures : la MRC de La Matapédia prend position

TERRITOIRE

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Quelques membres du Comité vigilance hydrocarbures Vallée de la Matapédia se sont déplacés à la séance du conseil des maires, le 19 juin en soirée, dans l’espoir de connaître la position des élus face aux possibles projets d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures sur le territoire.

Après quelques mois de réflexion, le conseil des maires de La Matapédia a adopté, hier soir, une résolution d’opposition à l'exploration et l’exploitation pétrolière et gazière sur son territoire.

Les élus se sont prononcés de façon majoritaire, soit 15 contre 3. Il est maintenant clair que tout projet d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures n’est pas socialement accepté dans la Vallée de La Matapédia. « C’est positif, là on vient de démontrer qu’il n’y a aucune acceptabilité sociale pour ce type de projet sur notre territoire », a déclaré le porte-parole du Comité vigilance hydrocarbures Vallée de la Matapédia, Stéphane poirier.

La vigilance reste de mise

Bien que Stéphane Poirier s’avère satisfait de la position de la MRC, ce dernier demeure néanmoins méfiant. « On est content, mais il faut rester vigilant. La MRC a dit non, sauf que les municipalités sont libres d’y adhérer et il y a quand même trois municipalités qui ont voté contre la résolution », a indiqué Stéphanie Poirier en faisant référence aux municipalités de Saint-Damase, Lac-au-Saumon et d’Albertville.

« Le jour où il n’y aura plus de menace, c’est parce qu’il n’y aura plus de claim », a-t-il indiqué en parlant des droits exclusifs que l’industrie pétrolière parvient à obtenir par la bande. « Il faut que le gouvernement décrète un moratoire sur les hydrocarbures », a-t-il poursuivi.

Des rencontres déterminantes

Rappelons que les élus auront mis environ quatre mois pour mûrir la décision. Quelques rencontres avec des experts ont notamment contribué à forger la position des maires à l’égard des projets pétroliers et gaziers. La question fut d’ailleurs abordée la semaine dernière dans une rencontre avec le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques lors de laquelle le maire d’Amqui, Pierre D’Amours, a participé.

Le maire de la Ville d’Amqui a d’ailleurs tenu à commenter le dossier hier soir. « Il n’y a pas de business à faire là-dedans, au-delà des préoccupations environnementales. » Les raisons économiques et de sécurité publique font d’ailleurs partie des arguments de position de la MRC.

Rappelons que la MRC de La Mitis a adopté, à l’hiver, une résolution d’opposition à l'exploration et l’exploitation pétrolière et gazière sur son territoire. La Matapédia a donc emboîté le pas, au grand bonheur de plusieurs citoyens visiblement inquiets des répercussions qu’ont ces types de projet sur l’environnement et la santé publique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média