Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 juin 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Lac-au-Saumon : les résidents du parc Parent accéderont enfin à l’eau potable

EAU POTABLE

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Habitués de se procurer des bouteilles d’eau ou de faire bouillir l’eau avant de la consommer, les résidents du parc Parent se réjouiront de boire l’eau du robinet, dès le printemps 2020.

Il ne manque plus qu’une simple autorisation gouvernementale afin de pouvoir entamer les travaux d’installation du puit souterrain qui alimentera en eau potable les 35 résidences du parc Parent.

Privés d’eau potable depuis une quinzaine d’années, les résidents du parc Parent se réjouiront de boire l’eau du robinet et ce, dès le printemps prochain, selon Karine Dostie, directrice générale de la municipalité de Lac-au-Saumon. « On va avoir l’ouverture des soumissions qui va se faire sous peu. D’ici là, on attend le certificat d’autorisation du ministère de l’environnement. Ça devrait rentrer aussi sous peu, on est bien confiants là-dessus », a-t-elle confirmé.

Si l’approvisionnement en eau du secteur concerné provient actuellement d’une source à ciel ouvert, c’est un puit souterrain, situé tout près de la rue des Pins, qui alimentera les quelques 35 résidences du parc. « Le puit est déjà existant, pour l’installation, il va y avoir la tuyauterie à refaire et le système de chloration qui va être à faire. » Les travaux seraient d’ailleurs estimés à environ 5 à 6 mois, sur toute réserve, selon les informations de la directrice générale. Notons que l’eau provenant du bassin à ciel ouvert, situé dans une montagne, a souvent présenté un haut taux de contamination, ce qui explique l’ordonnance d’ébullition de l’eau.

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Les nouvelles installations se situeront à cet endroit.

L’hiver, garant de la durée des travaux

Si la fin des travaux est prévue pour le printemps 2020, Karine Dostie admet que l’arrivée des températures froides jouera un rôle déterminant dans l’échéancier. « C’est sûr que ça va être la saison hivernale qui va diriger un petit peu la durée des travaux, parce que plus que l’hiver va arriver rapidement, plus ça peut nous nuire, mais on s’attend qu’au printemps on va collecter tout le monde », a déclaré la directrice générale de la municipalité.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média