Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

31 mai 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

L’entreprise Décartecq en pleine expansion

ÉCONOMIE LOCALE

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

L’entreprise Décartecq, dont le siège social est à Amqui, entreprend une importante expansion.

L’entreprise matapédienne, spécialisée en ventilation, climatisation et chauffage, s’apprête à conquérir un nouveau marché en plus d’offrir un nouveau service.

Il s’agit d’une deuxième croissance importante pour l’entreprise Décartecq qui, rappelons-le, est passée de 10 à 40 employés au cours des trois dernières années en ajoutant, de surcroît, la réfrigération à son offre de service. Cette fois-ci, la compagnie basée à Amqui ajoute une nouvelle division exclusivement réservée à la ferblanterie nommée PMV, pour produits métalliques de la Vallée. Ce nouveau département, qui a pignon sur rue en plein cœur du parc industriel d’Amqui, permettra d’offrir de nouveaux produits, tels que des coffres en acier ou en aluminium faits sur mesure.

« C’est une part de marché qui est pratiquement peu exploitée », a déclaré le vice-président de Décartecq, Alexandre Canuel. Ce dernier poursuit en affirmant que la confection de produits métalliques viendra compléter l’offre de service principale. « On voulait continuer à bien desservir la clientèle locale. »

©Photo Gracieuseté

Un coffre en acier, soit le type de produit fabriqué par la division PMV.

À la conquête de l’Ouest de la province

Si l’entreprise établie depuis 35 ans est parvenue à s’implanter jusqu’en Gaspésie, c’est maintenant l’Ouest du territoire, surtout Rimouski et les environs, qu’elle s’apprête à conquérir. « On est maintenant bien établie dans l’Est, on fait le nécessaire pour plus occuper l’Ouest », a indiqué le chargé de projet, Benoit Marin. Ce dernier ne cache pas que le principal défi relève essentiellement de la main d’œuvre disponible. « Le nerf de la guerre, c’est la main-d’œuvre », a-t-il déclaré en ajoutant que de moins en moins d’étudiants optent pour la mécanique du bâtiment.

En somme, Décartecq poursuit sa deuxième expansion majeure depuis 35 ans. L’entreprise a cependant l’intention de garder son siège social à Amqui. Notons que la nouvelle division de Décartecq se trouve au 114 rue Proulx, dans le secteur industriel d’Amqui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média