Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 mai 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Deux Matapédiens à la Table des élus du Bas-Saint-Laurent

© Photo Gracieuseté

Chantale Lavoie, préfet de la MRC de La Matapédia, ainsi que le maire de la Ville d’Amqui, monsieur Pierre D’Amours, représenteront les intérêts des Matapédiens à la Table des élus régionale.

La Matapédia sera représentée deux fois plutôt qu’une à la Table régionale des élus municipaux, nouvellement créée en remplacement de la Table des préfets, pour entre autres rehausser le développement du Bas-Saint-Laurent.

Dix maires des villes centrales bas-laurentiennes s’ajoutent à la Table des préfets pour créer la Table régionale des élus municipaux. Parmi les gens siégeant à cette Table figurent le maire de la Ville d’Amqui, monsieur Pierre D’Amours ainsi que Chantale Lavoie, préfet de la MRC de La Matapédia. Cette nouvelle structure de concertation visant à favoriser l’avancement de la région s’est concrétisée le vendredi 24 mai dernier, à la suite d’une rencontre entre les préfets et maires des cités régionales.

« Il était devenu important pour nous d’élargir les discussions des préfets avec les maires des cités régionales et des villes de centralité dont nous reconnaissons le rôle d’attractivité et de vitalité économique à l’échelle d’une MRC et du Bas-Saint-Laurent. Ensemble, nous poursuivrons nos collaborations pour favoriser le développement local et régional », ont indiqué le président de la Table et le vice-président, soit le maire d’Amqui Pierre D’Amours.

Les élus uniront alors leurs forces pour faire avancer différents dossiers prioritaires, que ce soit au niveau de l’environnement, de la santé, de l’économie, notamment en ce qui a trait à la rareté de main d’œuvre et l’attractivité de nouveaux arrivants en région.

« C’est de trouver une cohérence et une cohésion, tant pour chacun des territoires que pour le Bas-Saint-Laurent en soi. Un Bas-Saint-Laurent fort doit être composé de territoires forts », a révélé Pierre D’Amours.

Selon madame Chantale Lavoie, préfet de la MRC de La Matapédia, la création de cette nouvelle Table augmentera les chances de se faire entendre. « Au niveau politique, on savait qu’on aurait plus de poids en s’unissant. On va travailler sur les enjeux du Bas-Saint-Laurent. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média