Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 mai 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une activité de sensibilisation qui a de l’impact

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Plusieurs intervenants et partenaires du projet I.M.P.A.C.T ont participé à la conférence de prévention d’une durée de plus de deux heures ce matin, à l’école secondaire Armand-Saint-Onge.

200 élèves du secondaire ont assisté à la toute première formule matapédienne d’une conférence I.M.P.A.C.T visant à sensibiliser les jeunes face aux conséquences d’une conduite automobile non responsable.  

À l’aube des bals des finissants et de la période estivale, les autorités ont visé juste en orchestrant une conférence de sensibilisation aux dangers de la drogue et de l’alcool au volant, de la vitesse, de l’inattention et de l’utilisation d’un téléphone cellulaire en conduisant notamment.

Les jeunes de quatrième et de cinquième secondaire des écoles de Sayabec, Amqui et Causapscal ont eu droit à plusieurs témoignages livrés par des acteurs directement impliqués en cas d’accidents. Des professionnels du domaine ambulancier, judiciaire, de la santé et de la sécurité incendie, des services policiers, et même, du domaine funéraire se sont relayés au micro pour conscientiser les jeunes.

 « Ça fait deux ans que je travaille comme ambulancier, je n’ai pas encore intervenu sur un accident mortel, mais je vous demande une chose, c’est de ne pas être le premier », a déclaré le jeune ambulancier invité, Étienne Lavoie. Docteur Mélanie Blanchette a emboîté le pas en exprimant les situations difficiles qu’elle rencontre couramment lors d’accidents. « Le cœur me fait toujours trois tours quand on me dit que mon patient est un jeune, comme vous. »

User de réalisme pour conscientiser

Trois vidéos percutantes et réalistes ont été présentées à l’audience ce matin. « Le pouvoir de tout changer », c’est le titre du premier court-métrage qui a su exposer la mauvaise décision d’un jeune conducteur ivre ayant mis la vie de trois autres personnes en péril. Évidemment, le pire s’est produit dans la vidéo diffusée.

 Deux passagers sont décédés, l’une des adolescentes est devenue paraplégique alors que le conducteur s’est retrouvé quadraplégique. Une simulation qui est, sans l’ombre d’un doute, parvenue à conscientiser l’audience face aux lourdes conséquences engendrées par une erreur de jugement. Non seulement les conséquences personnelles d’un accident ont été abordées, mais de surcroît, les dommages collatéraux.

C’est donc avec beaucoup d’émotions que Monsieur Michel Germain, descripteur des matchs de l’Océanic et animateur de la conférence, a raconté le tragique accident qui a coûté la vie à sa mère, sa femme et sa fille, âgée de 9 ans seulement. Certes, l’histoire poignante de monsieur Germain, aujourd’hui conseiller à la Ville d’Amqui, a su bouleverser l’ensemble de l’audience et même, tirer quelques larmes. C’est d’ailleurs le témoignage qui semble avoir le plus marquer les jeunes ce matin.

« Mon moment préféré de la conférence a été lorsque Michel a témoigné son histoire. Une aussi triste tragédie m’a permis de réaliser que ça peut arriver à tout le monde, et à des gens qu’on aurait jamais pensé. J’ai aimé pouvoir écouter un événement qui est vraiment arrivé, ça m’a fait pleurer », a exprimé une élève de quatrième secondaire, Jade Caron.

Rappelons que ce projet initié par le policier intervenant en milieu scolaire, Sébastien Lalime et madame Nancy Dompierre, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école secondaire d’Amqui, a aussi été rendu possible grâce à plusieurs partenaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média