Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 mai 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Un nouveau campus de médecine en région

SANTÉ

©Photo Gracieuseté - Pixabay

L'implantation d’un campus de médecine à Rimouski pourrait inciter les médecins à s'installer en région une fois leur formation terminée.

En collaboration avec Adeline Mantyk – D’ici trois ans, l’hôpital régional de Rimouski accueillera deux pavillons de la Faculté de médecine de l’Université Laval qui serviront à former la relève médicale en plus d’encourager la rétention des médecins en région.

Le 6 mai dernier, la ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, a annoncé la mise en place de deux nouveaux pavillons d’enseignement du programme de doctorat en médecine qui seront construits à Rimouski ainsi qu’à Lévis. Ce projet nécessitant des investissements gouvernementaux de 17 millions de dollars du côté de Rimouski vise essentiellement à promouvoir la pratique médicale en région et en milieu rural.

Ainsi, l’implantation d’un campus de médecine dans l’Est-du-Québec pourrait inciter les médecins à s'installer en région une fois leur formation terminée. « C’est vraiment l’objectif qui est poursuivi par le projet, de former des médecins dans notre région pour qu’ils y demeurent ultimement », a révélé la porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, madame Ariane Doucet- Michaud.

Près de 150 futurs médecins en région

Si le premier volet du projet consiste à instaurer l’enseignement du pré externat en médecine à Rimouski, soit les trois premières années du doctorat, pas moins de 144 étudiants pourront fréquenter les nouveaux pavillons dans le cadre de leur formation, selon la ministre McCann. La Porte-parole du CISSS indique que des efforts seront déployés pour garder le plus possible de médecins en région lors des deux dernières années du doctorat, soit l’externat longitudinal intégré (ELI).

« On est en pourparlers avec les milieux pour voir quels hôpitaux seraient intéressés à recevoir des étudiants pour l’ELI. Il n’y a pas encore de milieux qui ont été identifiés, mais ce sera annoncé prochainement », a-t-elle conclu en ajoutant que l’objectif principal est d’assurer une relève médicale dans tous les milieux ruraux, que ce soit à Amqui, Témiscouata ou Matane.

« Le CISSS du Bas-Saint-Laurent ne peut que se réjouir de la concrétisation de ce projet audacieux et novateur qui rallie la communauté médicale bas-laurentienne. Grâce à ce partenariat unique, aux retombées extrêmement positives pour la population de l’Est-du-Québec, nous nous assurons non seulement de faciliter le recrutement, mais également de contribuer de façon concrète à la formation, aux aptitudes et aux compétences particulières que requiert la pratique médicale en région. Quelle belle occasion d’améliorer la qualité de la formation médicale des étudiantes et des étudiants pour qu’ils soient, au terme de leur externat chez nous, intéressés à poursuivre leur parcours de formation et leur pratique en région! », mentionne Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média