Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

24 avril 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Un fraudeur frappe aux portes des Matapédiens

ENQUÊTE

©Photo Gracieuseté - Pixabay

Une dizaine de Matapédiens auraient déboursé des centaines de dollars pour des forfaits frauduleux de changement d’huile et d’esthétique automobile.

FRAUDE. Un homme prétendant vendre des forfaits promotionnels au nom de VitroPlus sévit actuellement dans la Vallée. L’arnaqueur aurait floué une dizaine de Matapédiens en effectuant du porte-à-porte.

Le stratagème utilisé par le fraudeur consiste à cogner aux portes de ses victimes en les incitant à se procurer des forfaits promotionnels d’entretien et d’esthétique automobile au nom de la compagnie VitroPlus.

Selon le témoignage d’une victime matapédienne, un homme de petite taille dans la trentaine aurait fait preuve d’insistance pour vendre un forfait de lavage automobile d’une valeur de 300 $. À l’aide de matériel promotionnel frauduleux, l’homme en question serait parvenu à dérober une centaine de dollars à sa cible. Rappelons que plusieurs autres citoyens de La Matapédia ont été bernés par l'escroc qui a empoché des sommes considérables au cours des derniers jours.

Après vérification auprès de l’entreprise concernée, Amqui Alignement VitroPlus Ziebart confirme qu’aucun vendeur itinérant n’a été mandaté pour vendre des forfaits en son nom. Impliqué dans cette affaire bien malgré lui, le propriétaire de l’entreprise Vitroplus d’Amqui a tenu à mettre en garde sa clientèle. « C’est carrément de la fraude, ce gars n’a aucun contrat avec mon entreprise pour cette vente, et ce, même si vous y retrouvez mes logos d’entreprise », a-t-il été mention dans une publication Facebook. Notons que l'arnaqueur a littéralement reproduit le matériel promotionnel de VitroPlus afin de mieux flouer ses proies.

Le porte-parole de l’Office de la protection du consommateur, monsieur Charles Tanguay, rappelle qu’il faut toujours s’assurer que le commerçant itinérant possède un permis de l’Office et qu’il vaut mieux demander un délai de réflexion avant d’adhérer à ce type de vente.

Selon les témoignages recueillis, l’homme aurait fait plusieurs victimes dans l’Est-du-Québec et même dans les Maritimes. À l’heure actuelle, trois plaintes ont été déposées à la Sûreté du Québec (SQ) dans le secteur d’Amqui. La SQ confirme qu’une enquête suit son cours.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média